0

Présentation détaillée de la box Delta de chez Revenant Vape

Les box bottom feeder ont le vent en poupe et c’est bien normal. Elles permettent de vaper avec un dripper sans avoir à le recharger en liquide toutes les 2 ou 3 bouffées. Mais la box Delta se démarque des autres avec un système de squonk qui se montre aussi pratique qu’efficace, le tout animé par un chipset performant et une qualité de fabrication excellente.

Une collaboration fructueuse

Il est rare de voir les fabricants collaborer pour la création d’un produit. Au mieux, on peut trouver un clearomiseur qui accepte des résistances d’une autre marque, mais pour un produit complet, cela reste du domaine de l’anecdotique.

La Delta est issue de la collaboration de trois sociétés : Revenant Vape, The Vape Lounge (T.V.L) et Vaporesso. Si cette dernière marque est plus connue du grand public, les deux autres sont un peu moins populaires. Pourtant, le résultat de cette collaboration est une réussite comme nous aimerions le voir plus souvent.

Le coffret contient ce à quoi on s’attend : la Delta bien sûr, avec un l’intérieur son réservoir et un adaptateur pour accu 18650, un câble micro-USB tressé pour une meilleure résistance à l’usure, un flacon vide de 10 ml type « unicorne » et un manuel d’utilisation possédant une section en français.

Une box qui respire la qualité

Lorsque l’on découvre la box Delta et qu’on la prend en main, on sait tout de suite qu’elle est faite durer. La peinture est d’excellente qualité et se montre très agréable au touché. Les différentes parties assemblées sont parfaitement alignées et ne présentent pas le moindre défaut. Son poids laisse présager qu’elle est constituée de matériaux solides qui passeront les affres du temps, sa prise en main est naturelle. Aucun angle saillant n’est présent, tous les angles sont arrondis.

Les différents boutons ne présentent pas de jeu, et le clic qu’ils produisent est discret. À noter qu’il est possible de cliquer sur le bouton de feu à n’importe quel endroit de sa surface. L’écran TFT de 0,96 pouce est en couleur, affichant de façon distincte les informations utiles dont on a besoin. La définition ainsi que la police de caractères utilisée permettent une lecture facile et chose plutôt rare, sa luminosité permet sa lecture même en plein soleil.

Le chipset embarqué étant celui de Vaporesso, l’OMNI-Board 4.0, on retrouve en dessous de l’écran trois boutons de réglage : le bouton +, au milieu celui qui permet d’accéder au menu des réglages, et le bouton -.

Pour finir, tout en bas de la box, la prise micro-USB qui sert au chargement de l’accu. Le chargement s’effectue à 1A ce qui est une bonne intensité pour ne pas abîmer prématurément l’accu. Pendant le chargement, la box indique le pourcentage de charge de l’accu ainsi que la durée estimée jusqu’à son chargement complet. À noter qu’il est également possible d’utiliser la box pendant son chargement, fonction passthrough, même si nous ne conseillons pas ce type de pratique.

En dessous de la box se trouve la trappe qui permet d’accéder au logement de l’accu et au réservoir. La box Delta accepte trois types d’accus : les 18650 (avec l’adaptateur), 20700 et 21700.

La trappe est du même acabit que le reste de la box : solide et qui tient bien en place. Elle est percée de 5 petits trous de dégazage au cas ou, ainsi que d’un autre trou qui permet d’accéder directement au remplissage du réservoir. Nous reviendrons sur ce point un peu plus loin.

Tout en haut de cette box Delta, on retrouve bien entendu le connecteur 510 avec un pin positif en plaqué or monté sur ressort. Autre point positif qui n’est pas commun, voire inexistant sur la majorité des autres box en bottom feeder : le connecteur est entouré d’un joint. Les utilisateurs de bottom feeder le savent bien, une partie des fuites proviennent régulièrement de là, entre le connecteur et le dripper. La présence de ce joint paraît évidente, mais nous ne l’avons pas souvent vu, sauf sur certaines box haut de gamme.

Le diamètre maximum du dripper à installer ne devra pas dépasser 25 mm si l’on ne souhaite pas qu’il dépasse à l’avant.

À l’opposé de ce connecteur se trouve un autre bouton tout à fait inhabituel. Ce bouton est la première innovation de la Delta et sert à squonker. Il fonctionne comme un flacon pompe et à chaque pression, envoie une dose calibrée de liquide dans le dripper. Son fonctionnement est agréable, suffisamment souple pour ne pas être pénible à l’utilisation tout en restant ferme pour ne pas être pressé par inadvertance ou lorsque la box se trouve dans un sac. À noter qu’avec ce système, l’éventuelle excédant de liquide se trouvant dans la cuve est automatiquement aspiré lorsqu’on relâche le bouton, limitant ainsi la surcharge en liquide.

Comme les autres boutons, il sait se tenir et ne bouge pas d’un poil latéralement. Les ajustements et les finitions de la Delta sont décidément un exemple que d’autres fabricants seraient bien inspirés à prendre en exemple.

Un système de remplissage très pratique

La seconde innovation après le bouton de squonk, concerne la façon de remplir le réservoir. Ce dernier n’est pas apparent et directement accessible comme le veut la tradition, mais totalement protégé à l’intérieur de la box. Fabriqué en polycarbonate, sa contenance est de 6,5 ml et l’aspiration du liquide se fait au travers une tige creuse qui descend du connecteur 510 jusqu’au bas du réservoir.

La base du réservoir possède un petit piston sur ressort muni d’un joint torique qui assure son étanchéité. Pour remplir ce réservoir, il existe deux possibilités.

– Avec un flacon possédant un embout fin. Il suffit d’incliner la box vers le bas et d’insérer l’embout du flacon au travers le trou de la trappe. Il suffit de pousser le piston et de presser le flacon pour remplir le réservoir. Le niveau est visible au travers les deux fenêtres situées sur la tranche de la box, et lorsque le liquide arrive en haut, on cesse de presser pour que le peu de liquide restant dans l’embout retourne dans le flacon par aspiration. Le remplissage est terminé.

Il n’y a rien à démonter, on peut remplir son réservoir n’importe où même en pleine rue, et pas une seule goutte ne sort de cet orifice. Le procédé est propre, rapide et vraiment pratique.

Dans le cas où vous utiliseriez une bouteille d’un litre (nous en connaissons…) ou un flacon possédant une pipette ou encore un embout qui ne puisse s’insérer dans cet orifice, le remplissage demeure possible (heureusement) mais plus conventionnel. Il faut alors retirer le réservoir qui est maintenu par un joint tout en haut de la box. Une fois le réservoir sorti, vous avez alors accès à tout le haut qui est totalement ouvert.

Il est possible également de transférer votre liquide dans le flacon fourni dans le coffret pour éviter de retirer le réservoir à chaque fois.

Quoiqu’il en soit, ce système de remplissage de cette box Delta est ingénieux et la bouteille bien protégée. Avec son système de squonk avec le bouton pompe, il devient ainsi peu probable d’envoyer du liquide dans le dripper, soit en prenant la box en main ou pendant son transport.

Un peu de technique

Le chipset embarqué dans la Delta provient de chez Vaporesso. Il s’agit de la version V4.0 de l’OMNI-Board. Les plus connaisseurs d’entre vous auront remarqué que cette version n’est pas la dernière qui est la V4.2, mais cela n’a que peu d’importance pour l’utilisation de la Delta.

En effet, Revenant Vape ou T.V.L a délibérément choisi de faire l’impasse sur le contrôle de température et de ne pas utiliser toutes les fonctionnalités du chipset de Vaporesso.

La Delta est une box qui fonctionne uniquement en mode puissance, mode d’utilisation que Vaporesso maîtrise parfaitement depuis longtemps, et qui est le mode de vape utilisé par la très grande majorité des vapoteurs.

Mise à part les indispensables protections en tous genres, la Delta n’est cependant pas entièrement dépourvue d’options. En voici la liste :

  • Affichage de l’heure et de la date en numérique ou digital en mode veille
  • Réglage de la luminosité de l’écran
  • Compteur de bouffées
  • Possibilité de changer la couleur du thème avec un choix de 5 couleurs
  • Réglage du temps de l’extinction de l’écran

Il y a également deux autres options spécifiques à la Delta :

  • Le contrôle automatique. Cette option s’apparente dans le principe au contrôle de la température comme on le connaît, mais n’en est pas un. On peut plutôt le qualifier de prévention au dry hit. Lorsque le coton s’assèche, la température du coil monte en température. La box détecte ce changement et diminue automatiquement la puissance. Cependant, cela n’évitera pas un dry hit. Le changement de vape et de saveurs qu’implique la diminution de puissance sont cependant détectables lorsqu’on tire une bouffée, indiquant ainsi qu’il serait de bon aloi de vérifier le niveau de liquide ou d’envoyer un peu de liquide dans le dripper. Cela fonctionne bien, mais encore une fois, ce n’est pas aussi efficace qu’un vrai contrôle de température qui lui protège totalement le coton.
  • Le mode Super Player. Dans ce mode, il est possible d’utiliser des résistances pouvant atteindre 5 ohms ou au contraire, de descendre jusqu’à 0,03 ohm. La box adapte alors la vape à ces résistances. Pour être honnête, je n’ai pas testé ce mode car pour faire un coil de 5 ohms, je ne sais pas faire, et vaper avec une résistance à 0,03 ohm n’est pas dans mes projets pour en finir avec ce monde cruel.

Conclusion

Associée avec le dripper G.R.1 de chez Gasmods (pour le fun)

La Delta de Revenant Vape est une réussite avec juste ce qu’il faut d’innovations utiles.

Le squonk se montre parfait. La pression que l’on doit exercer est agréable à l’utilisation, le débit de liquide parfaitement calibrée permet d’avoir un coton toujours parfaitement imbibé sans excédent.

Le remplissage fonctionne lui aussi très bien et j’avoue avoir du mal à repasser à un système traditionnel de remplissage de bouteille en silicone avec lesquelles on s’en met plein les doigts et qu’il faut retirer à chaque fois.

J’aime également la simplicité du chipset. Le réglage de la puissance s’incrémente par pas de 1 W lorsqu’on laisse appuyé sur le bouton de réglage, le défilement étant suffisamment lent pour être précis. À noter la réactivité de la box à l’appui du bouton de feu qui est annoncé à 0,001 seconde, autant dire immédiat.

Pour finir, ses finitions sont tout bonnement excellentes. Les différents revêtements respirent la qualité, les boutons sont stables avec un clic agréable, l’écran reste lisible même en extérieur et la possibilité d’utiliser 3 types d’accus est un vrai plus.

Si vous êtes tenté par l’utilisation d’une box squonk simple d’utilisation, fiable et performante, la Revenant Vape Delta est assurément un choix qui ne vous décevra pas.

Proposée en 3 coloris, la Delta est disponible sur notre site.

VOTEZ POUR CET ARTICLE !
[Total: 5 Average: 4.8]

Thierry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.