0

Présentation de la box Aegis X de chez Geekvape

La gamme Aegis est à Geekvape ce que le caramel au beurre salé est aux Bretons : cela fait partie de leur culture et tant qu’on l’on n’y a pas gouté, on ne sait pas ce que l’on rate. Les box Aegis ont toujours été fort appréciées de leurs utilisateurs, mais il restait encore une partie des vapoteurs qui ne trouvaient pas en cette gamme la box de leurs rêves : les bigleux à tendance Pierre Richard. Alors rien que pour eux, voici l’Aegis X.

La box Aegis X est à toute épreuve avec un écran géant

La gamme Aegis a débuté sa carrière au milieu de l’année 2017. Elle possède depuis toujours une protection physique contre les chocs, la poussière et l’eau avec un indice de protection IP67 (30 minutes à une profondeur d’un mètre). La première à voir le jour si je ne me trompe pas, est l’Aegis 100 W avec un seul accu 18650. Arriva ensuite l’Aegis Legend 200 W avec 2 accus, l’Aegis mini 80 W avec batterie intégrée de 2200 mAh, l’Aegis Solo 100 W avec 1 accu et maintenant, l’Aegis X.

La raison d’être de cette version est d’être une box ultime comme le stipule le slogan de Geekvape. Le plus impressionnant lorsqu’on la découvre, c’est son écran couleur qui mesure pas moins de 2,4 pouces, ce qui donne environ 38 mm de largeur pour 49 mm de hauteur. Là au moins on y voit quelque chose, les vapoteurs touchés par une baisse de leur acuité visuelle vont enfin pouvoir se repérer convenablement. À noter qu’étant donné la dimension de l’écran qui offre une surface un peu plus sujette aux risques de rayures, Geekvape fournit dans les accessoires un film de protection pour essayer de le préserver un peu plus longtemps.

Bien entendu, et contrairement aux autres Aegis, pour placer un tel écran cela ne pouvait qu’être en façade. Du coup, la partie un peu en retrait faite d’un matériau légèrement caoutchouté permettant un meilleur grip ne fait pas complètement le tour de la tranche de la box comme sur la Legend, mais cela n’enlève en rien le fait qu’il permette d’obtenir une excellente prise en main au touché toujours aussi agréable.

Sur la tranche opposée ne restent donc plus que les 3 boutons servant à l’utilisation de la box. Leur positionnement est parfait, possèdent un clic ferme et peu audible, leur ajustement ne souffre d’aucun reproche et ne possèdent pas le moindre jeu..

Ultime, l’Aegis l’est également par la puissance de 200 W qu’elle délivre grâce à deux accus 18650 (non fournis). Bon, ce n’est pas vraiment ultime comme puissance, d’autres box font la même chose, mais déjà avec 200 W vous ne devriez pas avoir de problème, quels que soient le ou les coils utilisés et dans tous les cas, l’autonomie est préservé.

La trappe d’accus est fermement maintenue en place, la pression exercée pour la refermer permet aux accus d’être parfaitement maintenus.

L’épaisseur de la trappe n’est pas anodine, et avec la protection caoutchoutée en plus, le compartiment est complètement étanche.

J’avoue ne pas avoir testé personnellement cette étanchéité, mais lors du Vapexpo il y avait bien une Aegis X dans un bocal à poisson qui fonctionnait parfaitement.

Puisque je parle de cette trappe, on peut remarquer qu’elle possède tout en haut cinq trous de ventilation pour ventiler le compartiment en cas de problème avec un accu. J’ai beau regarder, je ne vois pas bien par où l’air peut passer, mais en soufflant dans les trous j’entends clairement un bruit de ventilation. Le mystère reste entier, ils sont forts ces ingénieurs !

Le connecteur 510 est également de bonne facture avec un débattement permettant d’accepter tous les atomiseurs avec un ressort qui se montre ferme.

Son emplacement est central et la dimension maximum de l’atomiseur que l’on pourra monter ne devra pas dépasser les 27 mm sans obtenir l’effet disgracieux d’un débordement. Il serait possible d’y placer un 28 mm qui serait acceptable, mais si l’on souhaite utiliser le connecteur micro-USB qui se trouve lui aussi tout en haut, cela devient un peut plus compliqué, particulièrement si l’atomiseur possède en plus un réservoir type bulle.

Grand écran, étanche, une dernière question reste en suspens pour prétendre à l’appellation ultime : sa solidité. Trop respectueux du matériel que l’on me confie, j’ai résisté à l’envie de passer sur le chantier qui se trouve pas loin de chez moi pour voir si un petit coup de Caterpillar pouvait répondre à cette question. Heureusement, quelqu’un d’autre à testé cette solidité, il s’agit de l’excellente chaîne YouTube « Good guy vapes » que je vous recommande pour des reviews parfois assez drôles (en anglais). Voici le lien du test : https://www.youtube.com/watch?v=j8qZZlSH2hY

Comme on peut le voir, l’Aegis X à pris cher, mais à bien résisté. En utilisation plus conventionnelle, elle devrait donc passer avec succès les mauvais traitements de la vie courante.

Pour résumer ce petit tour d’inspection, l’Aegis X démontre une fois de plus que Geekvape possède un savoir-faire qui n’est plus à démonter et maîtrise parfaitement la production. Malgré un embonpoint dû aux doubles accus, sa prise en main est parfaite, notamment avec la partie en retrait dont le revêtement est partiellement en caoutchouc, sa forme générale épouse très bien la main. Le seul petit écueil concerne éventuellement le bouton de feu qui pour les droitiers devra être actionné avec le pouce, mais en l’utilisant de la main gauche c’est parfait. De toute façon il n’existe pas d’emplacement idéal pour un bouton de feu, chacun ayant ses petites habitudes.

Encore une dernière chose concernant l’aspect esthétique : dans les accessoires de fournis, on y trouve en plus du manuel, du screen de protection, d’un câble micro-USB et d’une protection supplémentaire pour la prise USB, 4 petites vis au format torx. Ces vis de rechange sont celles qui maintiennent le carénage autour de la partie caoutchoutée qu’il est possible de changer pour un autre coloris.

Un chipset intuitif et performant

Aucune mauvaise surprise n’est à déplorer non plus de ce côté. L’Aegis X répond aux attentes de tous les vapoteurs avec son son chipset AS 2.0. Sont disponibles le mode puissance variable avec 3 preheat, le mode de contrôle de température avec les trois principaux fils (inox, nickel et titane) + le mode TCR, le mode courbe de puissance (VPC) et le mode bypass. Allez, on va dire pour être critique qu’il manque peut-être le mode VV, mais c’est bien pour gagner un peu de crédibilité auprès des lecteurs de cet article. A noter aussi, et c’est important, qu’il est possible d’activer ou non la reconnaissance du coil pour l’ajustage automatique de la puissance en fonction de son impédance. Certains aiment cette possibilité et d’autres non, laisser le choix est donc fort judicieux.

Il est également possible de verrouiller les boutons de contrôle + et -, et de modifier la luminosité de l’écran. Bien entendu, il est possible de mettre à jour le firmware, mais à ce jour, il n’y en a pas de nouveau.

Le chargement est également optimisé avec une balance séparée des accus et des protections coupant la charge en cas de chauffe anormale ou autres. La charge s’effectue à 2 A et même si un chargement avec un vrai chargeur tiers (pas un truc à 5 €) est toujours conseillé, je n’ai pas constaté d’anomalie après avoir rechargé mes accus avec la box. Il semble bien que pas mal de constructeurs fassent des efforts sur la partie chargement, Geekvape en fait partie.

La navigation au sein des diverses options est intuitive et logique. Si vous avez l’habitude d’utiliser des box électroniques, il ne vous faudra pas plus d’une minute pour comprendre le fonctionnement sans lire le manuel, qui par ailleurs possède une section en Français.

La réactivité de la box est excellente, on commence même à vaper avant que l’écran ne s’allume, la puissance délivrée se montre constante du début à la fin des 10 secondes maxima attribuées à chaque bouffée.

Les informations affichées sur l’écran sont complètes et pour agrémenter le tout, 3 thèmes graphiques sont disponibles d’origine. Chaque thème peut être personnalisé avec un affichage des informations de différentes couleurs. Il est probable qu’il puisse y avoir dans l’avenir d’autres thèmes lors de futures mises à jour, mais pour l’instant Geekvape n’a pas encore confirmé cette possibilité.

Pour résumer

L’Aegis X avec le clearomiseur Zeus

Pour un testeur, l’Aegis X est une horreur tant les points négatifs qu’il est toujours plaisant de mettre en avant sont inexistants. Elle résiste aux maltraitances, elle est puissante, réactive, bien finie, délivre une vape agréable, possède l’un des écrans le plus grands que j’ai pu rencontrer sur une box avec une très bonne définition, son chipset est performant et la navigation dans les menus est intuitive. Décidément, Geekvape reste toujours une valeur sûre avec un excellent rapport qualité/prix vous avez le choix entre 5 coloris.

VOTEZ POUR CET ARTICLE !
[Total: 0 Average: 0]

Thierry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.