0

Présentation de l’iJust AIO de chez Eleaf

À période exceptionnelle, introduction exceptionnelle

En ces temps troubles et incertains, la préoccupation principale de chacun n’est pas de suivre l’actualité du petit monde de la vape, ce qui est bien compréhensible. Alors voici un résumé de ce que vous avez raté ces 3 derniers mois : rien !

Chacun fait profil bas et tente de passer entre les particules. Si pour nous la lumière indiquant la fin du tunnel est à peine visible, la Chine, qui fut la première à sombrer, commence à reprendre ses activités et redouble d’efforts pour nous aider et faire en sorte que la vie normale reprenne son bon droit.

La vape n’est certes pas la première des priorités, mais il parfois rassurant de retrouver ses petites habitudes. Après trois mois de disette, les premières vraies nouveautés intéressantes commencent à nous parvenir, l’iJust AIO de chez Eleaf est l’une d’entre elles.

S’adressant à ceux qui commencent à vaper, cette petite AIO (pour All-In-One) peut également vous accompagner dans l’évolution de votre vape en vous proposant une vape qui s’étend de l’inhalation indirecte à 1,7 ohm à l’inhalation directe restrictive en o,6 ohm. Discrète, simple d’utilisation, performante et évolutive, il n’en fallait pas plus pour éveiller notre curiosité.

Discrétion, excellentes finitions et simplicité sont au rendez-vous

En découvrant l’Ijust AIO, on est immédiatement surpris par sa compacité et son poids. D’une hauteur de 103 mm pour un diamètre de 22 mm, son poids est de seulement 60 g, soit seulement 17 g de plus qu’un simple accu 18650 ! Pour obtenir une telle légèreté, on peut supposer, car cela n’est pas confirmé, qu’elle est principalement constituée d’aluminium légèrement brossé.

Le réservoir contribue également à ce poids plume. Composé en polycarbonate, sa contenance est de 2 ml. Cette contenance peut paraître un peu juste, mais il ne faut pas oublier que l’iJust AIO est destiné à ceux qui débutent dans la vape.

Compatible avec les résistances GT de 1,4 ohm ou de 1,2 ohm (en option) cette contenance est homogène. Toutefois cela reste encore tout à fait convenable avec la résistance livrée de base, la GT M de 0,6 ohm en mesh, cette dernière ne demandant pas beaucoup de puissance (entre 10 et 25 W) pour fonctionner. À noter que toutes ces résistances sont les mêmes que celles utilisées pour le clearomiseur iJust Mini et plus récemment le clearomiseur GTiO qui fait partie du kit Amnis 2.

Le réservoir est moulé en un seul bloc intégrant le drip tip d’un format équivalent au 510 qui se révèle agréable à l’utilisation. La résistance est le seul élément que l’on peut changer, c’est ce qui fait d’ailleurs la différence avec un pod. Sa mise en place se fait le plus simplement possible en l’enfichant dans le corps de l’iJust AIO. Quatre aimants néodyme de bonne puissance le maintiennent fermement en place, il est possible de prendre l’iJust par le drip sans qu’il se décroche.

Au niveau de l’emplacement recevant le réservoir, deux plots montés sur ressort servent à assurer une bonne connectivité avec la résistance. On remarque également deux encoches servant à bloquer le réservoir en rotation, et ce pour deux raisons :

1 – Le réglage de l’airflow.

En tournant le réservoir, on ouvre ou ferme deux airflows opposés, ce qui est loin d’exister sur d’autres matériels de ce type. Le réglage est souple et se montre efficace en offrant un tirage qui va de très serré en inhalation indirecte à un tirage aérien restrictif bien calibré pour une inhalation directe avec la résistance de 0,6 ohm.

2 – Le remplissage du réservoir

En tournant de façon antihoraire la bague située en haut du réservoir, ajourée pour visualiser le niveau de liquide, on voit apparaître l’orifice de remplissage partiellement obstrué par un joint en silicone. Ce joint assure une bonne étanchéité et il est fendu en son milieu pour permettre l’introduction de l’embout du flacon de liquide.

L’embout du flacon devra de préférence être fin ce qui est maintenant le cas avec quasiment tous les liquides. Faute d’en disposer, j’avoue ne pas avoir essayé avec d’autres types d’embouts.

Le remplissage peut se faire sans retirer le réservoir, ce qui est toujours un plus pour l’ergonomie, et s’effectue sans aucun débordement ou engorgement. Ce système de remplissage est un sans faute.

Au 2/3 de la hauteur de l’iJust AIO se situe la prise micro-USB. Elle sert uniquement pour le rechargement de l’accu intégré, rien n’indique que l’on puisse un jour mettre à jour le firmware.

L’unique bouton présent sur l’iJustAIO permet bien sûr de déclencher la vape, mais aussi d’indiquer plusieurs informations grâce à une LED 3 couleurs sur son pourtour :

  • Le niveau de charge de l’accu. Verte entre 60 et 100 % de charge, bleue entre 20 et 60 % et rouge si moins de 20 %
  • Le niveau de puissance. On peut changer la puissance de vape en appuyant trois fois de suite sur le bouton. Verte, elle indique la puissance maximale (23 W), bleue la puissance moyenne et rouge la plus faible puissance (6 W).
  • En appuyant 2 fois de suite sur le bouton de feu, la LED affiche la couleur de la puissance sélectionnée.

Le niveau de finition de l’iJust AIO est très bon : choix de matériaux offrant la légèreté tout en étant de qualité, le revêtement ne retient pas les traces de doigts même sur notre version noire. Le remplissage est aussi pratique que facile, l’assemblage se montre soigné et aucun élément ne possède le moindre jeu.

L’iJust AIO à l’utilisation

La première des choses à faire avant de commencer à profiter de l’iJust AIO, est de préparer et d’installer la résistance.

Comme pour toute résistance, la préparation consiste à déposer quelques gouttes de liquide sur le coton des 4 arrivées de liquide situées sur la périphérie. Les arrivées de liquide sont de bonne dimension, je n’ai pas eu le moindre problème avec un liquide en 30/70.

Pour son installation, la série des résistances GT est de type « plug and vape », expression qui définit bien la simplicité de son installation. Il suffit d’insérer la résistance dans le réservoir en la poussant jusqu’au bout. Deux joints assurent son étanchéité, aucun filetage n’est présent, rien que du bonheur à installer. Son retrait est tout aussi simple, il suffit de la tirer. Attention cependant à veiller que le réservoir soit vide.

Une fois le réservoir rempli, il est toujours impératif comme pour tout clearomiseur d’attendre 3 ou 4 minutes pour la première utilisation, afin que le coton de la résistance s’imbibe bien du liquide avant de commencer à vaper.

Avec la résistance de 0,6 ohm qui est fournie, choisissez la puissance intermédiaire (couleur bleue) en appuyant 3 fois de suite sur le bouton de feu, et commencez à savourer.

La vape délivrée par l’iJust AIO, au regard de sa taille et de sa puissance de 23W, est plutôt étonnante. La vapeur est tout à fait correcte et les saveurs fort bien restituées. Ces résistances sont vraiment efficaces comme je l’avais déjà constaté sur le kit Amnis 2. La GT-M est constituée d’une partie résistive en mesh, la puissance recommandée varie de 10 à 25 W ce qui est un point particulièrement intéressant lorsque l’on possède une e-cigarette qui ne possède pas d’accu interchangeable. L’autonomie est ainsi préservée, il est possible de vaper régulièrement avec cette résistance une demie journée avant de recharger l’accu.

La résistance GT 1,2 ohm (en option) est constituée d’un coil en nichrome (Nickel-chromium) à spire espacée pour être utilisée en vape indirecte avec un liquide possédant un taux de nicotine supérieur à 8 mg.

La résistance GT C à 1,4 ohm (en option), possède le même coil à spire espacée que la GT, le coton qui entoure le coil étant remplacé par de la céramique. Cette résistance est particulièrement efficace pour ceux qui utilisent des liquides à base de sel de nicotine ou des liquides à fort taux de nicotine.

Le choix des résistances n’est certes pas pléthorique, mais elles sont tout à fait indiquées et adaptées pour l’iJust AIO qui se veut accessible à ceux qui commencent à vaper, tout en offrant une certaine évolution dans la vape. L’ensemble se montre tout à fait homogène.

En conclusion pour cette iJust AIO

J’avoue qu’avec l’iJust AIO je suis allé de surprise en surprise. La première fut de découvrir une e-cig ultra-compacte et super légère. Pour ceux qui recherchent un matériel discret et pratique à transporter, elle est parfaite. Viennent ensuite les finitions qui sont excellentes. Eleaf connaît son sujet depuis le temps, ce qui ne les empêche pas d’améliorer sans cesse le niveau de finition. La simplicité d’utilisation, les très bonnes performances des résistances GT et l’excellente vape qu’elle procure font que l’iJust AIO se place directement dans le trio des meilleurs e-cigs avec le kit Amnis 2, destinées à tous ceux qui souhaitent se mettre à la vape.

Pour les vapoteurs qui recherchent une vape plus puissante, l’iJust AIO ne sera pas forcément le type de matériel qui vous conviendra. Cependant, rassurez-vous, Eleaf est en ce moment dans sa phase créative et pense aussi à vous. Vous allez prochainement avoir de quoi retrouver le sourire, mais chut, ça reste entre nous…

VOTEZ POUR CET ARTICLE !
[Total: 2 Average: 5]

Thierry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.