0

Présentation détaillée de la Marvec Priest AIO 90

La Priest AIO 90 est la première box All In One (tout-en-un) du fabricant Marvec. Elle aurait pu presque passer inaperçue si ses atouts n’étaient pas si nombreux sans oublier l’excellente vape qu’elle procure. La Priest se révèle sûrement être le meilleur choix si vous aimez la vape puissante et savoureuse dans un format de poche.

Premières impressions et découverte de la Priest

La Priest (« prêtre » en français) est un choix de patronyme assez étrange pour une box, et fait partie d’une gamme comportant également une autre box en bois stabilisé avec un chipset DNA et un RTA.

Livré dans une boite cristal, le kit repose sagement dans un écrin de velours. À la voir comme ça, rien ne semble la différencier des autres kits de ce genre, ses dimensions s’approchant plus d’un pod que d’une box.

Le reste du coffret est composé d’un joli câble Micro-USB tressé, d’un drip-tip double joint au format 510, d’une petite pochette de joints de rechange, de deux vis à l’empreinte hexagonale et la clef Allen qui va avec, ainsi qu’un manuel en anglais.

L’impression de posséder un kit différent commence dès sa prise en main. Son format compact de 50 × 23,5 × 88 mm permet d’être bien calée dans le creux de la main. Son poids est également un atout important : 121 g avec la résistance d’installée. Si l’on ajoute l’accu 18650 (non fourni) et que l’on remplit son réservoir de 5 ml, on atteint à peine les 170 g. Dans une poche, on la sent à peine. Pour atteindre ce poids, Marvec à fait le choix de la concevoir tout en aluminium anodisé, matériau certes un peu plus cher que l’alliage de zinc qui composent 99 % des box, mais tellement plus valorisant.

Les deux façades sont recouvertes d’un traitement en résine, agréable au touché et qui, comme chaque élément en résine, est à chaque fois unique. Les teintes sont les mêmes, mais les motifs diffèrent. À noter également que pour ceux qui n’aiment pas ce matériau qu’il existe également une version bleue avec les façades en carbone.

Sur la façade avant on trouve le bouton de feu qui est placé au deux tiers vers le bas et légèrement en retrait. Il est ainsi bien protégé d’un appui accidentel lorsque le box est dans une poche.

Ce bouton est percé de 6 petits trous qui permettent à une LED située derrière de donner quelques indications comme la mise en fonction de la box ou si elle détecte un problème, et change de couleur pour indiquer le niveau de charge de l’accu. Au-dessus de ce bouton, une petite fenêtre permet de voir le niveau de liquide restant.

Le port micro-USB se trouve sur la façade arrière.

Sur l’un des côtés, 3 rainures permettent l’aspiration et ne sont pas réglables.

En haut se trouve bien sûr l’emplacement du drip tip, il n’y a rien en dessous de la box.

Le diable se cache dans les détails

Les façades sont toutes deux amovibles et tiennent parfaitement en place sans le moindre jeu grâce à 4 aimants. Pour les retirer, il suffit de passer son ongle dans un petit espace prévu à cet effet tout en bas. Marvec a poussé les finitions en ajoutant un motif à l’intérieur des façades ainsi qu’au niveau de l’emplacement de l’accu. C’est souvent ce genre de détails qui font la différence.

À l’ouverture de la façade principale, on découvre les entrailles de la box. La première chose que l’on remarque est le réservoir. De couleur blanche avec son joint rouge et sa vitre de fermeture, il rappelle indéniablement celui de la Billet Box, box de légende pour certains.

Cette impression est accentuée par l’emplacement de l’accu se trouvant juste à côté et la partie électronique en dessous. Mis à part ces ressemblances, ce seront les seuls points de comparaison avec la Billet Box. Ces deux box AIO n’étant pas destinées aux mêmes utilisateurs et ne fonctionnent pas de la même façon. Marvec n’a pas essayé de cloner la Billet Box, mais a bel et bien produit une box différente et original.

En dessous du réservoir se trouve le bouton de feu rond. Son utilisation est agréable, la course pour le clic est courte et souple. Juste en dessous se trouve un petit rangement qui sert à ranger soit la base RBA fournie d’origine, soit une résistance préfaite. Pratique et ingénieux, c’est toujours au moment où l’on y attend le moins, et de préférence loin de chez soi, que la résistance montre des signes inquiétants de fin de vie. C’est plutôt sympa d’en avoir une de rechange dans la box.

Comme il n’y a pas besoin d’outil pour la changer, l’opération ne prend pas plus d’une minute à condition d’avoir le réservoir vide.

L’accu 18650 se met en place facilement grâce à son plot négatif (en haut) qui est monté sur ressort.

Derrière la façade arrière, rien de particulier à part le connecteur micro-USB qui sert à recharger l’accu à 1A. Retirer cette façade est cependant utile lorsque l’on souhaite enlever l’accu ou le réservoir. Il suffit de les pousser et ils sortent tout seuls de leur logement respectif.

Lorsque tous les éléments sont en place et la box prête à être utilisée, aucun élément ne bouge. L’ajustement des assemblages est parfait, il n’y a pas de partie oubliée en peinture, l’impression de finition bien réelle. Marvec a vraiment soigné l’esthétisme de sa box.

La Priest AIO se diffère des concurrents en s’adressant aux vapoteurs expérimentés

Les box AIO sont la plupart du temps destinées aux vapoteurs débutants, certains n’y voient d’ailleurs que peu de différences avec des pods.

La Priest AIO au contraire, s’adresse plutôt à ceux qui recherchent une vape plus musclée en inhalation directe, tout en ayant une box simple d’utilisation qui sait se montrer discrète. Si l’on devait la comparer à d’autres matériels, elle se situerait entre un pod pour sa simplicité et une box bottom feeder qui fonctionnerait avec un clearomiseur.

La puissance de 90 W qu’elle est capable de fournir avec les meilleurs accus, la résistance de 0,2 ohm qui est livrée d’origine et l’airflow aérien légèrement restrictif donne le ton. La Priest est destinée aux vapoteurs qui recherchent de plus fortes sensations et n’a pas vraiment d’équivalents dans ce domaine.

L’autre stratégie de Marvec est de continuer à faire ce qu’ils savent le mieux : concevoir du matériel. La Priest AIO fonctionnant avec une résistance, cette dernière est l’élément déterminant qui fait que la vape est bonne ou pas. Se lancer dans la conception d’une ou plusieurs résistances n’est pas si simple, surtout lorsque la concurrence à des années d’expérience derrière elle.

C’est sûrement pourquoi Marvec à choisi de rendre compatible sa box avec les résistances de chez Smok, un des leaders du marché, et plus précisément avec la gamme des résistances destinées au clearomiseur V8 Baby.

Tout se suite, le choix devient très intéressant, car ces résistances sont disponibles à peu près partout et offrent une vape aussi diversifiée qu’efficace. Ce choix est également complété par les résistances GT de chez Vaporesso qui a choisi le même format.

Au final, on se retrouve avec un choix d’environ 14 résistances, allant du double coil à 0,6 ohm au Quad-coil à 0.15 ohm en passant par des résistances en mesh ou avec de la céramique.

Que demander de plus ? Il serait quand même étonnant de ne pas trouver son bonheur parmi ces offres, mais au cas où, il reste le plateau RBA qui est fourni…

Le plateau reconstructible

Si vous êtes réfractaires aux résistances toutes faites, Marvec a donc eu l’excellente idée de fournir avec la AIO Priest un petit plateau reconstructible. Bien entendu, il ne s’agit pas ici de rivaliser avec ceux que l’on peut trouver sur un RTA ou RDA. Cependant, au regard de la place restreinte disponible, sa conception est bien pensée.

Le plateau est composé de deux plots pour accueillir un simple coil. Le coil est maintenu en place grâce à deux vis au format d’empreinte hexagonal, deux autres sont fournis en cas de perte. Le serrage se fait latéralement, l’installation ne pose aucun souci malgré la petite taille du plateau.

Il est possible d’utiliser directement les coils préfaits composés de plusieurs fils que l’on trouve dans le commerce et qui sont généralement d’un diamètre interne de 3 mm. Ils passent sans problème entre les deux plots.

Si vous utilisez ce type de coil, il faut alors effiler le coton aux extrémités pour ne pas bloquer l’arrivée de liquide qui se trouvent sur les côtés.

En réduisant le diamètre ou en utilisant un coil d’un diamètre interne de 2,5 mm, on peut cotonner directement sans effilocher.

La prise d’air se fait comme avec les résistances préfaites, pas le dessous du coil. Comme nous l’avons vu, la Priest étant compatible avec les résistances du TVF8 Baby de chez Smok, il est légitime de se demander si la base RBA pour le Baby est également compatible. Malheureusement, ce n’est pas le cas.

Cette dernière étant plus large et plus haute que celle de la Priest, notamment due au fait qu’elle soit en double coil, ne passe pas dans le réservoir et la cheminée est trop grande. Il n’est cependant pas interdit que l’on trouve un jour un autre réservoir et une cheminée plus petite pour bénéficier d’un montage en double coil…

Pour réaliser un montage en spires serrées dans de bonnes conditions, il vous faudra néanmoins posséder une base de TFV8 en enlevant le joint inférieur qui gêne son installation. Installez ensuite la base sur une Tab 521 ou sur une autre box électronique. La Priest ne disposant pas de réglage de puissance, nous vous conseillons également de ne pas roder le coil directement sur la Priest, la chaleur dégagée pourrait endommager certaines pièces.

Box : Cuboid Lite de chez Joyetech

Si vous ne disposez pas d’une base TFV8 ou d’une Tab 521, nous vous conseillons de faire un montage en spires espacées qui ne nécessite pas de contrôle de point chaud. Vérifiez bien qu’il ne touche pas une partie du plateau et remontez la base. La Priest disposant des protections communes aux box électroniques, dont le court-circuit, vous êtes ainsi protégé.

Une fois le montage fait, le plateau RBA s’installe dans le réservoir exactement comme une résistance normale avec la cheminée de visser sur le dessus.

La Priest délivre une très bonne vape

Que ce soit avec une résistance préfaite ou le plateau RBA, la vape délivrée par la Priest se montre excellente. La Priest ne possédant pas de réglage de puissance, cette dernière est automatiquement ajustée suivant la résistance du ou des coils, et elle le fait très bien.

La puissance délivrée n’est jamais trop forte ou son contraire, et se montre constante jusqu’à ce que l’accu soit déchargé. La réactivité du bouton de feu est immédiate, son emplacement ne pose aucun problème pour être actionné naturellement avec le pouce ou le majeur.

De même, l’airflow étant calibré par le diamètre interne de la cheminée des résistances préfaites ainsi que pour la base RBA, fait que le manque de réglage supplémentaire ne pose pas de problème. Le tirage reste aérien en inhalation directe tout en étant un peu restrictif.

La Priest ne produit certes pas une vapeur monstre, mais suffisamment plaisante et présente. Les saveurs se montrent très bonnes et le hit et agréables.

Le remplissage est extrêmement simple. Après avoir retiré la façade avant, le plus facile est de coucher la box sur une table, de faire coulisser la vitre vers le bas de la box et de remplir. L’espace est suffisamment large pour accepter toutes sortes d’embouts. Aucune fuite ne se produit au remplissage, le joint rouge du réservoir étanchéifie parfaitement le tout.

Conclusion

La Priest AIO 90 est une excellente surprise. Marvec à eu la bonne idée de se positionner sur un secteur inoccupé en proposant un matériel qui ne nécessite pas de réglage et qui permet aux vapoteurs qui cherchent une vape un peu musclée d’en profiter pleinement avec une puissance de 90 W en inhalation directe. Le plateau RBA de fourni permet de s’amuser avec tous types de fils, et l’offre de résistances préfaites compatibles avec la Priest est diversifiée. Sa compacité lui permet de trouver sa place dans n’importe quelle poche, son réservoir de 5 ml lui assure une bonne autotomie.

Disponible en 3 finitions pour un prix serré, la Priest est une box addictive qui devient difficile de se passer une fois qu’on l’a utilisé.

Thierry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.