0

Présentation détaillée du Precisio Pure RTA de chez BD Vape

Les atomiseurs MTL ont actuellement la côte mais sont souvent conçus pour ne délivrer qu’une vape bien précise. Peu d’entre eux sont réellement modulables dans leur gestion du flux d’air, et il y en a encore moins qui savent à la fois produire une vape indirecte digne de ce nom et directe même avec restriction . Le Precisio Pure MTL fait partie de ces exceptions, avec en plus une qualité de fabrication remarquable.

Le haut de gamme à prix raisonnable

BD Vape est la filiale « haut de gamme » de la société Fumytech qui à ce jour, s’est plutôt concentrée dans la création de box. La plus emblématique est probablement la Pure BF constituée en delrin, mais on trouve également quelques box en méca ou avec un chipset DNA en bois stabilisé (en édition limitée) ou le magnifique mod méca Orgrim constitué de nickel et de cuivre (cupronickel) qu’il n’est désormais plus possible d’acquérir en neuf (s’il reste un exemplaire oublié dans un tiroir, je suis preneur 😉 )

Le Precisio Pure MTL est le premier atomiseur de la marque, et bien que produit en série, il n’est reste pas moins que ses qualités sont dignes de l’appellation haut de gamme et ce, à plusieurs niveaux.

Tout d’abord, comme tout objet qui retient l’attention dans le bon sens du terme, ses lignes sont pures et rien ne vient gâcher son esthétisme. Pas de logo ou de gravure d’apparent représentant je ne sais quoi, juste de très fines gravures sur les parties devant être manipulées pour faciliter leur préhension. Le choix d’un réservoir en ultem, matériaux qui se retrouve en haut du drip dip pour apporter une protection thermique, apporte une touche de couleur et se mari bien avec le reste le l’atomiseur en inox. Son diamètre de 22 mm est totalement adapté à la vape qu’il procure, tout comme le fait qu’il ne possède qu’une seule arrivée d’air. Tous les éléments se raccordent avec précision en étant parfaitement alignés.

Cet esthétisme aurait pu être l’œuvre de Steve Job (je ne parle pas d’Apple) tant cet ensemble est à la fois simple où chaque détail est dû à une fonction, comme les ailettes de refroidissement du drip tip, et non pas à un caprice du département marketing. Le Precisio Pure MTL – Bd Vape est exactement le genre d’atomiseur qui est capable de traverser les époques sans prendre une ride et qu’on est content de retrouver à chaque fois.

Le haut de gamme, c’est aussi des détails qui ne sont pas forcément visibles. Pour une fois, je n’ai même pas pris le soin de passer le Precisio MTL Pure RTA dans la fameuse mixture vinaigre blanc à 10 % et bicarbonate de soude pour enlever les traces d’huile de coupe. Il arrive parfaitement nettoyé, aucune odeur suspecte n’est présente. Tous les filetages sont fluides et prennent du premier coup, les joints sont parfaitement calibrés n’offrant pas trop de résistances tout en maintenant correctement la pièce, aucune arête n’est tranchante. Même le filetage du réservoir en ultem est parfait, pourtant ce matériau n’est pas des plus simple à travailler pour cette fonction.

À noter que l’embout en ultem du drip tip est lui aussi vissé et non pas simplement enfiché et collé comme l’on trouve d’habitude.

Le Precisio Pure MTL est livré avec une pochette de joints, des vis de rechange pour le plateau, deux coils différents, du coton organique et un tournevis multifonction. Bien caché dans la boite, on y trouve également une petite fiche de conseils qui vous indique d’un côté quels sont les genres de coils que vous devez utiliser et ceux qui sont Totally FxxK OFF. J’adore le terme et je ne résiste pas à vous faire voir le verso où se trouvent les conseils pour le choix de la box, toujours avec le même humour :

La simplicité du Precisio Pure MTL

Plus la fabrication est moins compliquée, moins les problèmes arrivent plus souvent !

Tout comme son apparence, l’assemblage et le nombre de pièces du Precisio Pure MTL reflètent cette simplicité. Parfois il n’est pas toujours obligatoire de créer de nouveau quelque chose d’existant, mais bien plus probant de l’exploiter correctement. C’est exactement le principe sur lequel repose le Precisio.

Le remplissage se fait en dévissant le top cap, laissant apparaître les deux ouvertures suffisamment larges pour y introduire tous les embouts de fioles existants.

Le réservoir contient 2,7 ml de liquide ce qui en MTL est suffisant, mais peut s’avérer peut-être un peu juste si l’on passe en DTL avec un coil de 0,5 ohm par exemple. Rien ne sert de descendre en dessous, le Precisio n’a pas vocation à devenir une machine à vapeur, son truc c’est plutôt les saveurs.

L’extension de réservoir en option

Pour cela, BD Vape à également sorti une extension de réservoir (en option) en inox qui vient se visser au-dessus de celle existante. Avec cette extension, la capacité est portée à 5 ml. Naturellement, l’aspect esthétique change, mais je préfère pour ma part ce genre d’extension plutôt qu’un réservoir type « bulle » que je trouve toujours moche et exposé au moindre choc.

Certains argueront que l’ultem par contre ne résiste pas très bien aux liquides agressifs. Pour ma part, je n’ai jamais rencontré le moindre problème avec ce matériau, même à l’époque où je vapais du Snake Oil qui pourtant, en matière d’arômes agressifs, est quand même un peu la référence. Peut-être que cela doit dépendre de la qualité de l’utem, ou bien alors il s’agit d’une rumeur lancée par le syndicat des fabricants de réservoir en inox… En tous cas, celui du Precisio MTL Pure RTA me semble suffisamment solide avec 2 mm d’épaisseur de paroi pour résister.

Je passe le plateau que nous retrouverons juste après pour arriver à l’unique arrivée d’air. Enfin unique, pas tout à fait, puisque s’il y a bien un seul passage d’air sur la bague de réglage, il est cependant possible de choisir deux sortes de tirages.


Pour une vape en inhalation indirecte

Le premier est constitué de six petits trous d’environ 1 mm de diamètre. Ce choix est à privilégier pour une vape en indirecte et se montre particulièrement précis. Avec 1 seul trou d’apparent le tirage est vraiment très serré, tandis qu’avec les 6 trous d’ouverts, il arrive à la limite du DTL. Le réglage est bien étalé, c’est juste parfait.


Pour une vape en inhalation directe restreinte

L’autre choix possible est de tourner la bague dans l’autre sens pour choisir l’ouverture oblongue plus adaptée au tirage direct. Entendons-nous bien, le tirage est effectivement direct, mais assez restrictif. Encore une fois, nous ne sommes pas sur un sub-ohm donc ne vous attendez pas à faire des tricks avec. Là encore, le choix de l’ouverture est bien très étagé, il ne s’agit pas d’une ouverture on/off.

Il faut reconnaître que le choix d’avoir deux types d’ouvertures est plutôt malin. Avoir un vrai tirage MTL avec une ouverture oblong est quasiment impossible tout comme son contraire. Ce point est vraiment crucial et c’est même probablement le plus important de tous qui permet au Precisio Pure MTL de se distinguer des autres atomiseurs de ce genre.

La bague de réglage possède une butée de part et d’autre, ce qui est toujours appréciable, et peut se retirer pour l’entretien général de l’atomiseur. Pour la remettre en place, faites attention à bien faire correspondre le petit ergot situé à l’intérieur de la bague avec la rainure se trouvant sur le plateau.

Un plateau facile à monter et accessible à tous

La première constatation que l’on peut faire en découvrant le plateau de montage est son accessibilité qui est étonnante pour un atomiseur de diamètre en 22 mm. Bien entendu, s’agissant d’un atomiseur destiné à une vape en inhalation indirecte et directe avec restriction, il ne peut recevoir qu’un seul coil. À ce propos d’ailleurs, il faudra faire attention à son diamètre intérieur qui ne doit pas dépasser 2,5 mm et être composé de peu de fils. Si je parle de ce diamètre, c’est que les coils préfaits sont généralement d’un diamètre intérieur de 3 mm et souvent composés de plusieurs fils qui font que l’ensemble sera trop large et risque de toucher les plots pour provoquer un court-circuit.

La distance qui sépare les deux plots est de 4,9 mm. Donc en partant d’un coil de 2,5 mm intérieur plus un espace de sécurité de 0,5 mm de chaque côté qui est le strict minimum, il ne reste plus qu’une épaisseur de fil de 0,7 mm. Oubliez donc donc les coils en Tri-core Staggered Fused Clapton, ça ne rentrera pas. De même, inutile de choisir un coil avec une valeur inférieure à 0,5 ohm, le Precisio est conçu pour fonctionner avec une puissance maximale autour des 30 ~ 35 W si l’on veut garder toutes ses qualités.

Le mieux est donc de choisir un coil avec un simple fil en 2,5 mm intérieurs, ou pourquoi pas, de le faire vous-même, en kanthal ou nichrome, voir un coil en Clapton, les deux seront parfaits. Pour mettre en place le coil, deux vis à empreinte plate d’excellente facture le maintiendra parfaitement en place. Les vis sont suffisamment longues pour glisser le fil sous la vis qui sera en plus bloqué par un ergot de chaque côté. Cela reste la solution la plus simple et la plus efficace qui puisse exister, tous atomiseurs confondus, et c’est bien vu de la part de BD Vape d’avoir retenu cette solution.

L’arrivée d’air est placée sous le coil. À la vue des deux ouvertures on pourrait penser que le flux sera important, mais il n’en ait rien, car ce qui compte, ce sont surtout les ouvertures de la bague. Le fait que les ouvertures sous le coil soient plus grandes permet essentiellement à l’air de bien envelopper ce dernier sur sa longueur.

Si l’on regarde le plateau sans la bague, on peut voir tout en bas les 6 trous d’arrivée d’air et celui oblong à gauche. Le flux d’air passe au travers le plateau pour ressortir sous le coil. Au-dessus des arrivées d’air, on voit les trois trous d’arrivée de liquide, qui sont également présents de l’autre côté du plateau, donnant directement dans les cavités recevant le coton. Ce type de configuration n’est pas une nouveauté, mais ce qui est remarquable ici, est que BD Vape à parfaitement réussi à maîtriser ce principe sur un ato de 22 mm.

L’installation du coil se fait dans le sens comme sur la photo ci-dessus. Ce qui est important est la hauteur entre l’arrivée d’air du plateau et le coil. Une distance d’environ 0,5 à 1 mm offrira les meilleures saveurs, placé un peu plus haut, il fournira un peu plus de hit.

Le placement du coton est dans la même veine. Il suffit de le couper à peu près au niveau du joint noir. Pour une fois, les dimensions des cavités recevant le coton sont parfaitement proportionnées, il n’y a pas besoin d’effiler le coton pour améliorer la capillarité. Tout baigne (notez la qualité du jeu mot).

Le Precisio est une petite merveille à l’utilisation

Son nom résume à lui seul le sentiment que l’on a lorsqu’on l’utilise. Précis, nous l’avons vu dans sa fabrication et ses finitions, on retrouve ce sentiment dans la vape qu’il délivre. Que ce soit avec un coil qui frise les 1,5 ohms ou en 0,5 ohm, avec une puissance de 15 W en MTL ou 30 W en DTL, le Precisio Pure MTL délivre une vape invariablement savoureuse sans jamais faiblir, sauf peut être si l’on choisit un tirage très serré avec une ouverture de 2 trous, mais j’avoue que là, ce n’est plus ma vape et que c’est peut-être moi…

Associé avec la Cuboid de Joyetech

Autres points qui ont de l’importance : il accepte toute sorte de liquide avec un taux de VG allant de 50 à 70 % sans jamais provoquer de dry hit ni fuir, aussi bien au remplissage qu’en passant la nuit couchée avec le plein et l’airfow d’ouvert en grand. Ça, c’est vraiment une bonne nouvelle. Le second point est qu’il n’est pas exclusif dans les arômes. Les fruités comme les gourmands sont très bien rendus avec un niveau de détail étonnant. Ce n’est pas encore la précision que l’on retrouve sur certains drippers, mais comparé à d’autres RTA, il arrive sans difficulté au niveau des meilleurs.

Pour résumer

La meilleure des conclusions que je puisse faire concernant le Precisio est celle-ci : ma vape habituelle se situe entre 40 et 50 W en inhalation directe et là, j’ai pris beaucoup de plaisir à vaper à 25 W aussi bien en MTL qu’en direct avec une restriction non négligeable. Cela faisait des années que cela ne m’était pas arrivé. BD Vape à réussi là ou pratiquement tous les autres constructeurs ont essayé sans obtenir un résultat aussi probant. Je suis à la fois bluffé de son efficacité, mais également par le fait que ce soit la division de Fumytech qui soit à l’origine de ce petit bijou, surtout pour un premier atomiseur. Oubliez les Keyfun ou autres atomiseurs high end à 150 €, vous savez maintenant qu’il y a mieux pour bien moins cher et plus polyvalent.

Precisio Pure MTL – Bd Vape couleur noir

Le Precisio Pure MTL – Bd Vape est disponible en version acier ou noir.

Bonus

Fumytech France organise un jeu avec comme lot un réservoir de rechange, un tube d’extension comme celui présenté dans cet article, ainsi qu’un set de drip tip. Voici les modalités de participation que vous pouvez retrouver sur leur site :

VOTEZ POUR CET ARTICLE !
[Total: 3 Average: 5]

Thierry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.