0

Présentation du kit iJust 3 Pro de chez Eleaf

Il y a un peu plus d’un an et demi, Eleaf sortait le kit iJust 3 associé à l’excellent clearomiseur ELLO Duro. Ce kit allait devenir l’une des références des plus appréciées pour les vapoteurs recherchant la simplicité d’utilisation et la puissance de vape. Bien évidemment, la concurrence n’a pas tardé elle aussi à investir ce créneau et il était temps qu’Eleaf remette les pendules à l’heure avec cette version 3 Pro. À première vue, on pourrait penser qu’il s’agit d’un simple relookage, mais ce n’est qu’une apparence qui cache beaucoup plus que cela…

Une iJust 3 peut en cacher une autre

Pour ceux qui ne connaisse pas le kit iJust 3, et afin de mieux appréhender cet article, je vous invite dans un premier temps à regarder la petite vidéo de Seb qui le présente en détail.

Maintenant que vous savez tout sur cette version 3, voyons voir les similitudes et les points qui diffèrent par rapport à cette nouvelle version, la 3 Pro. Bien entendu, le clearomiseur ELLO Duro étant le même, seule la batterie est concernée par ces points.

Concernant l’aspect esthétique :

  • Elle est un peu plus grande en passant de 86 mm à 98 mm
  • La grandeur évoluant, son poids évolue lui aussi de 100g à 107g, ce qui reste tout de même léger vis-à-vis de la puissance délivrée qui est toujours de 3000 mAh
  • Le diamètre est le même avec 25 mm
  • Le motif n’est plus tout à fait le même, mais il reste dans l’esprit avec un pattern géométrique avec la même qualité de gravure qui lui assure une bonne prise en main.
  • Dans le même esprit, la forme du bouton de feu change elle aussi.

Pour ce qui est des fonctionnalités, c’est ici que l’on trouve les plus gros changements :

  • Concernant le bouton de feu, il possède toujours une petite LED de couleur tout autour qui indique la charge restante de l’accu, mais au lieu d’indiquer la charge restante sur 4 niveaux, elle est répartie sur 3 niveaux. Lorsque la LED est verte, le niveau se situe entre 100 et 60 %, bleu entre 59 et 20 % et rouge pour moins de 20 %.
  • La prise micro-USB fait place à une prise de type USB-C, format qui se généralise de plus en plus sur divers appareils mobiles. Moins fragile, il n’y a pas de sens pour connecter le câble et elle permet de recharger la batterie interne plus rapidement. Ainsi, la charge complète de l’iJust 3 Pro se fait en seulement en 1h30 ! Bien entendu, cela n’est possible que si la source permet de délivrer cette puissance, ce qui souvent n’est faisable qu’avec un chargeur mural ou un chargeur externe d’accus performant possédant un port USB.
  • Si la batterie est toujours de 3 000 mAh, la puissance qu’elle permet de restituer perd 5 W pour passer à 75 W. Cette petite perte de puissance ne change pas grand-chose et reste tout à fait suffisante pour la grande majorité des résistances.

Globalement, la qualité de fabrication et d’assemblage de l’iJust 3 Pro est irréprochable. Les matériaux sont de qualité, le bouton de feu est agréable à l’utilisation et le point d’appui pour le déclenchement peut se faire sur l’ensemble de sa superficie. Il ne bouge pas d’un poil, le son produit lors de l’appui se montre discret et la LED qui l’entoure est bien visible.

Le filetage du connecteur 510 est fluide, le pin 510 monté sur ressort se montre ferme et je n’ai rencontré aucun problème de connectivité avec différents atomiseurs. Eleaf n’est pas une société débutante et maîtrise parfaitement sa production.

L’innovation majeure de l’iJust 3 Pro : la puissance réglable

Les points précédemment évoqués étant principalement des ajustements ou des changements cosmétiques, ils ne peuvent pas à eux seuls justifier la sortie de cette nouvelle version. Le plus gros changement concerne le mode de fonctionnement même de la batterie.

La version 3 possède une tension de sortie constante qui est calculée suivant la valeur de la résistance qui peut aller de 0,10 ohm à 3 ohms. Aucun réglage n’étant possible, tout ce que vous avez à faire et d’appuyer sur le bouton de feu pour l’utiliser. Ce manque de réglage permet une simplification au maximum de son utilisation, mais elle comporte cependant certaines limites.

Il existe des vapoteurs pour qui ce type de calcul automatique ne convient parfois pas, j’en fais moi-même partie. Les raisons sont diverses, en voici quelques-unes :

  • Avec une même puissance de restitution et une valeur de coil identique, la vape peut être différente suivant le type de coil utilisé. Cela vaut bien sûr pour un atomiseur reconstructible, mais aussi pour une résistance. Une vape 0,2 Ohm en simple coil est différente d’une vape en double coil, tout comme la nature du coil en elle même (simple fil, Clapton ou multi-fils).
  • Cela peut dépendre également de l’atomiseur. Certains restituent un hit prononcé et d’autres plus léger, certains possèdent un airflows important d’autres moins, l’emplacement du coil peut être en haut comme sur un RDTA ou tout en bas.
  • Les e-liquides ont eux aussi une importance. Le ratio PG/VG apportera plus ou moins de hit et de vapeur suivant leur constitution. Un arôme comme la menthe, par exemple, demande moins de puissance pour s’exprimer et une vapeur plutôt froide, alors qu’un e-liquide gourmand sera plus apprécié avec un peu plus de puissance et une vapeur un peu plus chaude.
  • Enfin, nous sommes tous différents et chacun à ses propres ressentis. Certains vapoteurs ne dépassent que rarement les 3,5 V, d’autres ne descendent pas en dessous de 4,0 V.

Ce ne sont que quelques exemples et on pourrait en parler sur trois pages. Tout cela est pour dire qu’une batterie à puissance automatique ne peut pas forcément convenir face aux attentes de chacun.

Et c’est là que se trouve la grosse amélioration de l’iJust 3 Pro : on peut dorénavant choisir la puissance de vape dans une plage qui se situe entre 30 et 75 W. Afin de préserver l’aspect épuré de la batterie et sa simplicité d’utilisation, il n’y a pas d’écran permettant de visualiser les réglages. Eleaf a eu l’excellente idée de placer ce réglage de puissance où personne ne le voit : sous la batterie.

Comme on peut le voir sur la photo ci-dessus, les différentes valeurs disponibles sont gravées sur la périphérie. La valeur la plus faible commence à 30W pour finir à 75 W (max). Juste en dessous de chaque valeur, un petit petit trou recèle une LED qui indique la valeur sélectionnée. Au centre se trouve un bouton de réglage qui permet de changer la valeur à chaque appui.

L’ensemble de ces éléments est non seulement discret, mais comme cette intégration est légèrement en retrait, rien ne gêne la batterie lorsqu’elle est posée à la verticale et le bouton reste loin de la surface pour éviter un appui involontaire. À noter qu’il est possible de neutraliser ce bouton de réglage en appuyant trois de suite sur le bouton de feu, les 10 LED clignotent alors pour indiquer qu’il est bien verrouillé. Un autre petit détail : lorsqu’on éteint la batterie, traditionnellement avec 5 clics sur le bouton de feu, le verrouillage du bouton de réglage est toujours actif lorsqu’on allume de nouveau la batterie. Cette fonctionnalité est bien pratique et évite à chaque fois de refaire la manipulation.

En appuyant donc une fois sur le bouton central, on voit la LED correspondant à la valeur de réglage qui s’allume. À chaque appui sur ce bouton, la valeur change de 5 W et lorsqu’elle arrive à max, 75 W, elle repasse à 30 W.

Certains se demandent peut-être pourquoi 30 W minimum ? Comme nous l’a dit Seb dans sa vidéo, l’iJust est destiné aux vapoteurs qui recherchent de la puissance pour une vape orientée vapeur. En dessous de 30 W cela paraît difficile d’obtenir ce résultat, et à partir de cette valeur, changer de puissance par pas de 5 W est tout à fait cohérent.

Au final, le résultat est donc largement positif : l’ijust 3 Pro Eleaf reste ultra simple d’utilisation et il est possible dorénavant de régler la puissance suivant son envie.

Le clearomiseur ELLO Duro est toujours d’actualité

Le clearomiseur fourni avec le kit est toujours un ELLO Duro dont les caractéristiques sont les mêmes depuis sa sortie et qui est toujours d’actualité. À noté qu’une version du kit existe avec comme clearomiseur le ELLO Pop, mais à ce jour, je ne sais pas s’il est exclusivement destiné aux pays contraints pas la TPD de ne pas dépasser les 2 ml de contenance ou s’il sera également disponible en France.

Les accessoires fournis pour le ELLO Duro avec les notices en Français

Contrairement à un atomiseur constructible, un clearomiseur, à partir du moment où il est correctement conçu, ne peut évoluer que si de nouvelles résistances voient le jour. Aussi, il ne faut pas s’étonner de retrouver le Duro qui est certes sorti il y a plus d’un an et le considérer comme un second choix, car de nouvelles résistances sont depuis apparues ce qui rend le ELLO Duro encore plus polyvalent.

Avec le réservoir droit

De base, il est prémonté avec le réservoir de type bulle dont la contenance est de 6,5 ml, mais il est possible de le changer par le second réservoir droit de fourni qui changera non seulement son apparence, mais aussi sa contenance puisqu’il ne permet au maximum que 2 ml. Il existe également un 3e type de réservoir en acrylique en forme de losange qui possède une contenance de 5,5 ml, mais il vous faudra l’acquérir séparément.

Côté résistance, on trouve donc dans le coffret la résistance HW-M en mesh qui est toujours d’actualité, mais également déjà montée, la nouvelle résistance HW-T2, celle avec la petite hélice que l’on a vu apparaître sur l’atomiseur Rotor qui est elle aussi constituée de mesh.

Bien entendu, toute la série des résistances HW sont compatibles avec le ELLO Duro, le choix est vraiment important et il serait bien étonnant qu’aucune ne vous convienne.

Pour le reste du clearomiseur, Seb a déjà tout dit dans sa vidéo, mais voici un résumé

Le drip tip est au format 810 standard. Il peut être changé par celui de votre choix à condition de posséder 2 joints.

Une petite inscription vous indique où pousser le top cap pour accéder au remplissage.

Remplissage qui peut se faire en gardant le drip tip d’installé.

Deux types de joints sont fournis en accessoire pour l’orifice de remplissage : le premier est complètement ouvert, le second possède deux petites lèvres supplémentaires.

Entièrement démonté, le clearomiseur ELLO Duro reste classique dans sa conception.

La base possède un gros joint qui assure une parfaite l’étanchéité avec le réservoir.

On peut voir ici le travail de découpe du haut de la base qui recouvre le réservoir, ainsi que la taille des 3 airflows qui est conséquente.

Les deux résistances de fournis. A gauche la HW-T2 et à droite la HW-M.

Pour résumer

Ces améliorations et surtout le réglage de puissance sont juste ce qu’il manquait à l’iJust 3. L’utilisation du kit reste basique ce qui lui permet d’être conforme à l’esprit initial, mais ce réglage permet à l’iJust 3 Pro de s’adresser à tous les vapoteurs, quel que soit leur atomiseur, le liquide utilisé ou tout simplement leur préférence. La cible de vapoteurs reste la même, ceux qui recherchent une vape puissante avec du matériel fiable et simple d’utilisation. Si ce kit n’apporte pas une grosse révolution, les améliorations apportées par Eleaf le remettent au goût du jour et le rend encore plus agréable à utiliser.

Le kit iJust 3 Pro sera prochainement disponible en 5 coloris

N’hésitez pas à consulter le site régulièrement et notamment la catégorie des kits cigarette électronique Eleaf ou abonnez-vous à la newsletter pour savoir quand il sera disponible.

VOTEZ POUR CET ARTICLE !
[Total: 4 Average: 5]

Thierry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.