0

Présentation du kit Istick Amnis 2 de chez Eleaf

Le Nouvel An est une occasion, je dirais presque un prétexte, pour apporter du changement dans nos vies. C’est le temps des promesses et autres bonnes résolutions que l’on souhaite prendre : commencer le sport (mais pour certains ce n’est pas la bonne idée), arrêter de râler (ça, je ne peux pas pas, c’est dans ma nature), et l’incontournable « c’est décidé, j’arrête de fumer » pour d’autres. Alors quoi de plus symbolique que la présentation d’un petit kit pour débutant pour commencer cette nouvelle rotation de la terre autour du soleil, surtout qu’Eleaf nous a comblés avec ce kit Istick Amnis 2 qui est une véritable pépite comme on les aime.

Ultra compact et réglable, l’Amnis 2 est pensé dans les moindres détails

Composé de la batterie Amnis 2 et du clearomiseur GTiO, ce kit est probablement l’un des plus petits kits que j’ai eus entre les mains ces derniers temps. Pour vous donner une idée de la taille de l’Amnis 2, rien de tel que de comparer sa taille par rapport à un accu 18650 :

Avec un poids de 81 g sans son clearomiseur, c’est une batterie qui sait se faire discrète et qui peut même se porter autour du cou avec le cordon qui est fourni dans le coffret. Puisque j’en parle, le coffret est inversement proportionnel au gabarit de l’Eleaf Amnis 2 :

  • Un manuel d’utilisation pour l’Amnis 2 et un autre pour le clearomiseur GTiO, chacun des deux ayant une section en Français
  • Une résistante de 0,6 ohm et une seconde de 1,2 ohm déjà installée
  • Un câble de rechargement USB-C
  • Un cordon de tour de cou rond d’excellente facture avec réglage
  • Un drip tip de type vase en delrin + un droit déjà en place sur le GTiO
  • Quelques joints de rechange
  • Un petit outil qui sert à démonter le réservoir du GTiO
  • Un réservoir type bulle d’une contenance de 3 ml si vous souhaitez changer celui d’origine qui contient 1,8 ml
  • Une carte de garantie

Comme on peut le constater, Eleaf ne se moque pas du monde avec un coffret qui est généreux en accessoires.

Bien que de petite taille, l’Eleaf Amnis 2 est équipée d’un accu intégré de 1 100mAh, ce qui au regard de son utilisation destinée à la vape indirecte à faible puissance est tout à fait indiqué.

De trop nombreux kits ou batteries réservés aux débutants sont souvent dépourvus de réglage, ce qui est l’une des raisons qui font que certains abandonnent rapidement. En effet, suivant le liquide, le taux de nicotine et le besoin de chacun, tout le monde n’a pas le même ressenti et ne trouvera pas forcément à son goût un matériel dépourvu de réglage.

L’Amnis 2 Eleaf ne fait pas partie de ce type de matériel et possède un réglage de la puissance qui permet de choisir parmi 4 valeurs l’intensité de la vape, plus un mode bypass que nous verrons après. Le choix de la puissance est indiqué sur la tranche de la batterie par des LEDS ultras lumineuses, même en extérieur. En haut se trouve un petit bouton qui lors d’un premier appui indique la valeur actuelle, et en appuyant de nouveau sur ce bouton, on change de valeur. On peut ainsi choisir quatre puissances, low, medium, hight et max, qui délivrent une intensité différente suivant la résistance qui est installée dans le clearomiseur.

La valeur de la résistance étant automatiquement reconnue par l’Amnis 2, il ne vous reste plus qu’à régler le mode qui vous convient sans vous soucier de la puissance réelle, puisque de toute façon l’Amnis 2 ne dépassera jamais la puissance admissible de la résistance. Cela évitera d’endommager la résistance par erreur ou de connaître les joies du goût incomparable du coton brûlé. Ce choix de puissance est de la part d’Eleaf est fort judicieux, car il permet de pouvoir choisir suivant son envie avoir à retenir une valeur de puissance à ne pas dépasser.

Parmi les différents modes de puissance proposée, il y a également de mode bypass, le premier choix tout en bas dont la LED est ronde plutôt de rectangulaire. Attention avec ce mode, car la puissance délivrée n’est cette fois plus constante, mais dépends directement du niveau de charge de l’accu. Lorsque la batterie est en pleine charge vous aurez avec la résistance de 1,2 ohm une puissance de 15 W et en fin de charge environ 8,5 W. Ce mode ne régulant pas de façon constante la puissance délivrée, il n’offre pas réellement d’avantage puisque la vape ressentie changera en fonction de la charge de l’accu.

Sur la tranche opposée de l’Amnis 2 on trouve tout en haut le passage pour accrocher le cordon de tour du coup, et juste en dessous le connecteur USB-C pour recharger l’Eleaf Amnis 2. Le choix de ce type de connecteur permet d’être inséré dans les deux sens ce qui là encore, évite d’endommager par erreur.

En haut de l’Amnis 2 se trouve le connecteur 510 qui accueil un atomiseur dont le diamètre est limité 20 mm sans qu’il ne dépasse. Le pin positif est bien entendu monté sur ressort et le connecteur dépasse de 1/10e de mm pour ne pas rayer le haut de la box au montage du GTiO.

Sur la façade avant se trouve le bouton de feu qui possède une LED qui suivant sa couleur, indique la charge restante de l’accu :

  • Verte → entre 100 % et 60 %
  • Bleue → entre 59 % et 20 %
  • Rouge → moins de 20 %

L’Amnis 2 bénéficie d’un très bon niveau de fabrication. Les matériaux utilisés laissent présager une durée de vie respectable, les finitions et l’assemblage ne présentent pas le moindre défaut, aucune vis n’est apparente et les boutons n’ont pas le moindre jeu. La qualité est vraiment au rendez-vous !

Le clearomiseur GTiO est polyvalent et parfaitement adapté à l’Amnis 2

Pour assurer l’homogénéité de son kit, Eleaf a choisi d’y associer son atomiseur GTiO et honnêtement, c’est un choix tout à fait pertinent.

Bien sûr, les dimensions de ce clearomiseur en font déjà un candidat idéal, mais ce n’est pas tout. Ce petit clearomiseur offre différents styles de vapes, se montre ergonomique à l’utilisation et peut évoluer.

Commençons par son drip tip au format 510. Celui qui est installé par défaut est de type droit, de diamètre à peu près similaire à une cigarette de tabac. La transition buccale (nouveau terme que je viens d’inventer:) ) n’en sera que plus douce pour les fumeurs, au détriment de l’esthétisme qui représente ce qu’il y a de plus basique. Cependant, Eleaf fourni également un second drip tip qui reprend la forme d’un vase, ce qui est déjà plus chouette et que je trouve plus agréable à l’utilisation. Si les deux ne vous plaisent pas, rien ne vous empêche d’y placer celui de votre choix tant qu’il respecte le format 510 et qu’il possède deux joints.

Le top cap, le haut de l’atomiseur sert au remplissage du réservoir. Sur le côté se trouve un petit bouton qu’il faut presser, il s’agit d’un verrouillage de sécurité, et tout en le tenant enfoncé, il faut pousser le top cap vers l’extérieur en exerçant cette poussé juste au-dessus du petit triangle de gravé. Une fois ouvert on peut relâcher le bouton et découvrir l’orifice de remplissage.

Cet orifice permet de remplir le réservoir avec n’importe quel flacon de liquide possédant un embout fin, voire de taille moyenne. On peut remarquer que l’orifice ne possède pas de joint comme la plupart de ses concurrents, mais je vous rassure, je n’ai détecté aucune fuite. Une fois le plein effectué, il suffit de remettre en place le top cap à sa position initiale, la sécurité s’enclenche d’elle-même.

En dessous du top cap on trouve le réservoir d’une contenance de 1,8 ml. La forme droite de ce réservoir se prête bien à l’aspect général du kit, mais si pour vous la contenance est prioritaire, un second réservoir de type bulle d’une contenance de 3 ml est fourni.

L’unique entrée d’air de forme oblongue se trouve tout en bas. Une bague rotative permet de choisir différents flux d’air. Le premier type de flux est à privilégier pour la vape indirecte ou à basse puissance. Il est possible de faire apparaître un seul trou, on aura alors un tirage très serré, jusqu’à 4 trous qui permettent de délivrer un peu plus d’air. Le ressenti suivant le nombre de trous choisi est bien réel, le flux d’air est bien calibré et silencieux.

En continuant de tourner la bague, on arrive à une ouverture totale destinée à une vape orientée directe. Je dis orientée, car le tirage reste quand même assez restrictif. Néanmoins, ce tirage permet de découvrir une autre façon de vaper et d’utiliser la résistance de 0,6 ohm de fournie qui demande un flux d’air plus important pour être utilisée correctement.

L’utilisation et la modularité du GTiO lui permettent de s’adapter à différents styles de vape. Ses finitions sont du même niveau que l’Amnis 2, le remplissage pas le haut qui est plutôt rare sur un petit atomiseur est pratique pour le remplissage. La possibilité d’augmenter la contenance grâce au second réservoir est un plus, tout comme le choix des deux drip tips.

Des résistances bien distinctes

Avant de parler des résistances en elles-mêmes, arrêtons-nous un moment sur le retrait de la résistance du clearomiseur et de la façon d’en placer une nouvelle.

Le premier point intéressant est qu’il est possible de réaliser cette opération sans vider le réservoir. Un système de fermeture d’arrivée de liquide monté sur ressort offre cette possibilité, et tout est automatique.

En dévissant la base du clearomiseur, les arrivées de liquide qui sont au nombre de 6 sont progressivement fermées au fur et à mesure que l’on dévisse la base pour être complètement clos une fois la base entièrement dévissée.

Le réservoir est alors complètement étanche, et l’on peut retirer la résistance simplement en la tirant. Elle est juste emboîtée et maintenue en place par deux joints d’étanchéité. Même sans résistance, vous pouvez mettre le réservoir à l’endroit, pas une goutte ne sortira.

Ce système est particulièrement ingénieux, car non seulement on peut changer sa résistance lorsqu’elle présente les signes d’une fin de vie, ou tout simplement si vous souhaitez juste en changer pour une autre tout en gardant le même liquide.

Les deux résistances de fournies dans le coffret sont la GT 1,2 ohm et la GT M 1,6 ohm. La première est destinée pour une utilisation en vape indirecte avec un taux de nicotine supérieur à 8 mg. Elle comporte un coil constitué d’un fil en nichrome (Nickel-chromium) à spire espacé entouré de coton.

La seconde est plutôt pour une utilisation en inhalation directe qui demande moins de nicotine, la puissance demandée pour une utilisation correcte étant plus importante. La partie résistive est ici constituée d’un mesh, une sorte de grillage, fait de kanthal et entouré lui aussi de coton.

Il existe également une troisième résistance en option, la GT C à 1,4 ohm. Le coil est tout comme la GT un simple fil en nichrome à spire espacé, mais au lieu d’avoir un coton coton, il est entouré d’une céramique. Cette résistance est particulièrement efficace pour ceux qui utilisent des liquides à base de sel de nicotine ou des liquides à fort taux de nicotine.

A noter qu’extérieurement, ces résistances se ressemblent beaucoup. Les caractéristiques ne sont pas inscrites sur la périphérie de la résistance, mais en dessous. Ce qui est notable cependant est la dimension commune des ouvertures du passage du liquide qui est exactement le même sur les trois résistances. Eleaf ne donne pas de conseil sur le ratio PG/VG à utiliser avec les résistances, mais vu la taille des ouvertures, il faudra être attentif si vous utilisez un liquide avec plus de 50 % de PG. J’ai testé avec un liquide possédant un ratio de 50/50 et je n’ai pas eu de fuite, et avec un liquide en 30/70, les ouvertures permettent l’alimentation sans aucun problème de capillarité. Maintenant, comme tout clearomiseur, il faut l’utiliser régulièrement. Le coton continuant d’absorber lentement le liquide, en cas de non-utilisation et au bout de 2 ou 3 jours, il est possible qu’apparaissent quelques suintements par les arrivées d’air.

Puisque l’on en est à l’étape où la résistance est retirée, c’est également à ce moment qu’il est possible d’enlever le réservoir pour le changer ou le nettoyer. Pour ce faire, il faut tenir fermement le réservoir et dévisser la petite partie métallique qui le maintient en place. Cependant, et notamment après plusieurs remplissages, cette partie peut s’avérer difficile à dévisser. Pour faciliter cette opération, vous trouverez dans le coffret un petit outil métallique avec deux ergots qu’il suffit de placer dans leurs encoches situées en dessous. Un petit accessoire pratique Eleaf n’a pas omis d’inclure, merci pour ceux qui ont des difficultés avec leurs mains.

Une fois le réservoir en place, il ne reste plus qu’à mettre la résistance en l’enfichant à sa place et de revisser la base qui ouvrira progressivement les arrivées de liquide.

En conclusion

J’avoue que le kit Eleaf Istick Amnis 2 m’a quand même surpris, déjà par sa taille, mais aussi par la vape qu’il procure ainsi que par sa polyvalence. Contrairement à de nombreux kits pour débutant, il s’adapte à votre besoin, et non le contraire, en permettant grâce au GTiO de choisir sa vape suivant son envie. Il est ainsi possible de passer d’une vape serrée avec du sel de nicotine grâce la résistance GT C en céramique ou avec un taux élevé de nicotine avec la résistance GT, à une vape plus aérienne un peu plus puissante avec la GT M en inhalation directe restrictive. L’Amnis 2 pour sa part est un modèle de simplicité d’utilisation avec une plage de puissance réglable, une autonomie correcte et des finitions exemplaires.

L’Amnis 2 est assurément un excellent choix pour débuter sans vous ruiner, il ne vous reste plus qu’à choisir le coloris parmi les 4 de disponibles.

VOTEZ POUR CET ARTICLE !
[Total: 5 Average: 4.6]

Thierry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.