0

Présentation du kit Rim C de chez Eleaf

Sortie au mois d’août de cette année, la box Eleaf Rim se voit déjà évoluer avec la Eleaf Rim C qui sera également disponible en version kit, toujours fournie avec le clearomiseur Melo 5. La principale différence entre les deux box se situe au niveau de l’accu qui est intégré dans la Rim et amovible dans la Rim C. Mais ce n’est pas le seul changement : un mode de contrôle de température fait son apparition et quelques autres subtilités que nous allons découvrir.

A vous de choisir celle que vous préférez !

Avant de détailler plus en avant le kit Eleaf Rim C, vous pouvez découvrir ou vous remémorer la première version de la Rim dans cette vidéo faite par Seb qui présente le kit et son fonctionnement.

Comme je le disais en introduction, la différence entre les deux versions concerne principalement l’alimentation de la box. La Rim première version embarque un accu intégré de 3 000 mAh alors que la version C utilise un accu amovible au format 18650 (non fourni).

Ces deux modes d’alimentation sont toujours un sujet de longues discussions et choisir une box avec un accu intégré ou amovible est un choix qui présente pour chacun des avantages et des inconvénients.

Avec un accu intégré, vous n’avez pas à rechercher et à acheter un accu de qualité, le fabriquant la fait pour vous et vous êtes sur qu’il convient parfaitement à la box. De même, pas besoin d’un chargeur externe qu’il est toujours préférable d’utiliser pour recharger un accu amovible, là c’est la box qui s’en charge et le fabriquant doit normalement avoir pris soin de bien programmer le chipset pour que cette charge soit optimale. Sur la Rim, le chargement est optimisé et rapide, puisqu’il ne suffit que de 40 minutes pour recharger les 3 000 mAh grâce au protocole QC3.0 qui permet une charge de 3,5 A, à condition de posséder un chargeur mural capable de délivrer cette puissance.

L’investissement est donc réduit car il ne concerne que la box. Cependant, lorsque l’accu intégré est déchargé, vous ne pouvez plus vous servir de la box le temps de la recharger. Il existe bien un mode qui s’appelle bypass et qui permet de pouvoir vaper tout en rechargeant, mais ce mode est à éviter. Utiliser un accu pendant sa charge n’est pas recommandé si l’on veut qu’il dure le plus longtemps possible.

Avec un accu amovible, c’est exactement le contraire. Il vous faut acquérir plusieurs accus (pour faire un roulement) de marque afin qu’ils soient de qualité, ainsi qu’un chargeur externe performant. A moins de 30 € le chargeur pour 4 accus, oubliez, la qualité d’un chargeur est primordiale si l’on souhaite entretenir ses accus correctement. Par contre, lorsque vous êtes correctement équipé, les avantages sont indéniables : lorsque l’accu est déchargé, vous en mettez un autre et c’est reparti, la durée de vie de la box ne dépend plus de l’accu intégré et les accus servent pour d’autres matériels.

C’est donc dans cet optique qu’Eleaf propose maintenant la Rim C. Si vous êtes déjà équipé il est certain que cette version sera plus conforme à vos habitudes. Pour les vapoteurs qui cherchent avant tout la simplicité, la version avec accu intégré est un excellent choix, d’autant que celui de la Rim possède une puissance de 3 000 mAh. En terme d’autonomie il se situe parmi les meilleurs au regard des dimensions réduites de la box, nous n’avons pas affaire ici à un accu comparable à ceux que l’on trouve dans les les box premiers prix, mais à un accu de qualité.

La Rim C est une petite box surprenante et bien pensée

L’apparence esthétique de la Rim C est trompeur. On pourrait penser vu sa compacité qu’il s’agit d’une box pour débutant qui offre peu de réglages ou de puissance, mais il n’en ait rien.

Pouvant atteindre 80 W, ses dimensions restreintes de 82 mm de hauteur (80 mm pour la version avec accu intégré), 35 mm de largeur et 30 mm d’épaisseur, sa silhouette tout en rondeur en fait une box très agréable en main, particulièrement pour celles et ceux qui n’ont pas de grandes mains.

Son poids de 127 g avec l’accu 18650 lui permet de trouver refuge dans toutes les poches y compris celles des sacs à main.

Bien qu’elle soit de dimension réduite, son connecteur permet cependant de monter un atomiseur qui peut atteindre 26 mm, voir même 27 mm sans que l’infime petit surplomb qu’il génère ne puisse réellement se voir.

Vous n’aurez donc aucun souci à l’associer à quasiment tous les atomiseurs au cas où vous auriez envie de changer du Melo 5 d’Eleaf si vous avez choisi la version en kit. Le pin 510 est naturellement sur ressort, bien que ce soit maintenant la norme je le signale quand même.

Sur la tranche principale nous trouvons en haut un large bouton de feu qui tombe naturellement sous le pouce ou l’index, en dessous l’écran LED avec un affichage simple et efficace, les deux boutons de réglage + et – et pour finir tout en bas, le connecteur de type USB-C. On notera que par soucis de sécurité, Eleaf ne sachant pas ce que vous utiliserez comme accu, limite la charge à 2 A ce qui déjà est amplement suffisant pour un 18650.

La tranche opposée ne possède qu’un petit pad caoutchouté qui permet d’améliorer le grip et qui se montre efficace.

Le dessous ne possède rien de particulier sauf les pictogrammes obligatoires.

On accède au compartiment à accu grâce à un petit interstice tout en bas de la façade sur laquelle le logo Eleaf est inscrit et qui permet de glisser un ongle pour la soulever.

La façade est maintenue par deux gros aimants, il y a peut de chance qu’elle puisse se retirer toute seule. L’intérieur du compartiment est parfaitement lisse, rien ne viendra abîmer l’enveloppe de l’accu.

Les polarités sont indiqués par deux symboles gravés, et le pin positif est monté sur un ressort qui se montre ferme. Pour insérer l’accu, commencez justement par le positif en le poussant bien jusqu’au bout, puis le négatif. Eleaf à pensé à mettre une petite bandelette pour enlever l’accu et heureusement, car une fois en place, l’accu est fermement maintenu et ne bouge vraiment plus.

Le coffret est complet, rien ne manque !

Pour résumer ce petit tour d’horizon, la Rim C est une box compacte de la même taille que la Rim, bien fini avec des boutons qui n’ont aucun jeu, bien assemblée, qui possède un écran qui affiche les informations utiles sans autres fioritures et un connecteur qui accepte la très grande majorité des atomiseurs. La trappe à accu est parfaitement maintenu, pour différencier au premier coup d’oeil la version C de la version à accu intégré, mis à part les coloris qui sont différents, c’est quasiment impossible lorsqu’elles sont posées côte à côte. Rares sont les box qui existent en deux versions d’alimentation, le travail effectué d’intégration est vraiment soigné !

Un chipset toujours aussi efficace, mais en mieux !

La Rim C reprends le chipset de sa prédécesseure qui possède d’excellentes performances tout en étant intuitif dans la navigation de ses différents menus. Cependant, la Rim ne possède que le mode puissance ce qui est suffisant pour une box qui s’adresse aux vapoteurs qui souhaitent passer d’une vape MTL à une vape un peu plus musclée tout en étant le plus simple possible d’utilisation.

L’ajout d’un accu amovible élargi le champs des utilisateurs potentiels, notamment ceux qui maîtrisent déjà leur matériel. C’est donc en toute logique que le mode contrôle de température fasse son apparition sur cette version, répondant ainsi aux attentes des vapoteurs les plus expérimentés.

En plus du mode puissance (VW) et bypass, il est donc désormais possible de choisir le mode contrôle de température avec les 3 principaux fils que sont l’inox en 316, le nickel et le titane, ainsi qu’un mode TCR avec 3 mémoires de sauvegarde.

Les autres options disponibles sont la possibilité d’afficher, en dessous de la valeur de la résistance, soit le nombre de bouffées, le temps de la dernière bouffée ou le voltage par rapport à la puissance sélectionnée, de passer en mode furtif (écran éteint lors de l’utilisation), de définir un preheat, de régler le temps d’affichage de l’écran, d’avoir la version du hardware et du firmware, et enfin, de connaître précisément la charge de l’accu en numérique. Il est également possible de verrouiller les boutons de réglage.

Bien entendu, les différentes protections contre toutes sortes de mésaventure sont présentes, comme les courts circuits, l’inversion de polarité ou lorsque la tension de la batterie arrive à 3,3 V qui est le minimum avant que la box ne se coupe d’elle même.

Petite révision sur le clearomiseur fourni en version kit : le Melo 5

Il arrive trop souvent que lorsqu’on achète une version d’un matériel en kit, que le clearomiseur ou l’atomiseur qui est fourni ne soit pas à la hauteur. Chez Eleaf, cette situation n’est jamais de mise comme nous l’avons vu dernièrement avec le kit iJust 3 Pro et son clearomiseur ELLO Duro, nous avons droit avec le kit Rim et Rim C au fleuron des clearomiseurs de la marque : le Melo 5.

Cette cinquième version du Melo est l’aboutissement d’une série qui dure depuis déjà 5 ans et qui à subit de nombreuses transformations. Entre la première version et celle ci, il ne reste plus grand-chose de commun sauf une partie essentielle : les résistances de type EC. Déjà à l’époque, Eleaf avait réussi le tour de force de concevoir une résistance performante qui passait en dessous de l’ohm, 0,5 ohm pour être précis, et on peut même dire que c’est en partie grâce à elle que la démocratisation des box électroniques fut aussi rapide. A l’époque, c’était la guerre de celui qui allait sortir du matériel capable d’exploiter sans danger une valeur aussi basse, et le Melo était souvent le clearomiseur de référence pour tester ces nouvelles box.

Quand un matériel fonctionne bien, il est capable traverser le temps, du moins pendant un moment, mais constater que 5 ans après sa sortie (une éternité dans la vape) que cette résistance est toujours actuelle, prouve tout simplement que la vision d’Eleaf était la bonne. Bien entendu, d’autres versions de cette résistance sont apparue depuis, et celles de fourni dans le kit sont la EC-S d’une valeur de 0,8 ohm pour une puissance conseillée de 15 à 30 W, et la EC-M de 0,15 ohm pour une puissance allant de 30 à 75 W.

On notera que ces deux résistances sont constituées de mesh et non d’un fil traditionnel, offrant ainsi une vape un peu plus ronde tout en restituant de très bonnes saveurs.

Pour ce qui est du Eleaf Melo 5 tout a été déjà dit à son sujet et si vous regardez sur la toile les différents tests, vous constaterez qu’il est difficile de lui trouver un défaut. Même Vincent, notre big boss de l’informatique chez vapOclOpe qui est du genre « y’a intérêt à ce que marche sinon ça part direct au recyclage et toi avec », ne peut plus s’en passer. C’est pour dire !

Voici donc un petit résumé des points intéressants en image de cet excellent clearomiseur.

Le remplissage se fait par le haut et comporte une ouverture sécurisée. Pour accéder à l’orifice de remplissage, il faut se repérer au petit symbole triangulaire situé sur le haut du top cap, soulever ce dernier et le pousser.

Comme il semble être de mise maintenant chez Eleaf, le joint de remplissage est constitué de deux lèvres qui assurent ainsi une meilleure étanchéité. À noter que parmi les accessoires fournis, un second joint de ce type en fait partie ainsi qu’un troisième sans les lèvres pour ceux qui utilisent des flacons avec un embout plus gros.

Le drip tip est au format classique de type 510 et peut être changé pour celui de votre choix à condition qu’il possède deux joints d’étanchéité.

Le réservoir est de type bulle, sa contenance est de 4 ml. Un second réservoir identique est également fourni ce qui est bien plus intéressant qu’un simple réservoir droit dont la contenance ne dépasse pas 2 ml. Pour une raison que j’ignore, nous n’avons pas droit avec ce kit au réservoir possédant un serpentin en silicone, alors que c’est le cas pour le kit Rim avec l’accu intégré, mais il est possible de l’acquérir séparément pour une somme modique.

Le Melo 5 possède un contrôle d’arrivée de liquide automatique. Lorsque la base est en place, les ouvertures sont fermées, et en dévissant la base pour changer la résistance, elles se ferment automatiquement. Il est ainsi possible de changer de résistance sans vider le réservoir.

Les deux arrivées d’air sont constituées chacune d’une ouverture en œil de cyclope et de deux trous de diamètre différent. Il est ainsi possible de choisir un tirage aérien pour une inhalation directe, ou plus serrée pour une vape en MTL.

Les finitions de ces arrivées d’air sont bien usinées comme nous pouvons le constater ici une fois la résistance retirée.

De conception classique, le Melo 5 n’est constitué que de 4 éléments, 5 si l’on compte le drip tip. Cela facilite le nettoyage et évite les erreurs au remontage.

Pour résumer

Que dire de ce kit si n’est que du bien ! La Rim C Eleaf est une évolution bienvenue avec son accu amovible et l’apparition du contrôle de température, mais on peut également la considérer comme une alternative. Ceux qui ne souhaite pas s’embêter avec des accus et pour qui le mode puissance est suffisant peuvent sans problème choisir la Rim. Pour ceux qui souhaites aller un peu plus loin dans la vape, cette version de la Rim C offre de nouvelles perspectives tout en étant aussi compacte et simple d’utilisation que sa petite sœur.

Décidément, il semblerait bien qu’Eleaf ait repris du poil de la bête et revienne en force sur un marché pourtant très concurrentiel, avec du matériel à la fois simple, fiable et qui fait parfaitement le job. On est impatient de voir la suite !

Prochainement disponible chez vapOclOpe, n’hésitez pas à consulter le site régulièrement et notamment la catégorie des kits cigarette électronique Eleaf ou abonnez-vous à la newsletter pour savoir quand il sera disponible.

On vous réserve même une surprise qui sera un ……….. ah zut, je passe dans un tunnel……

VOTEZ POUR CET ARTICLE !
[Total: 2 Average: 5]

Thierry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.