0

Présentation du pod Puro de chez Pavinno

Des pods, il y en a vraiment pour tous les goûts. Que ce soit par leur forme ou leurs couleurs, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Le Puro mise pour sa part sur sa simplicité d’utilisation, la qualité de ses matériaux en associant de l’aluminium et du cuir, ainsi que sur sa technologie embarquée qui permet de vaper en mode puissance et contrôle de température. C’est en effet le premier pod entièrement paramétrable sans aucun bouton, tous les réglages se faisant par Bluetooth avec votre smartphone.

Un pod de qualité supérieure

Avec son capuchon anti-poussière

Le Puro n’est pas tout à fait un pod comme les autres. Cela se remarque dans un premier temps par son esthétisme qui se veut plus classieux, mélangeant l’aluminium pour sa structure et le drip tip et du cuir sur la majeure partie de son revêtement.

La sensation de touché procuré par le cuir lorsqu’on utilise le Puro est bien plus agréable que du vulgaire plastique, son contacte étant moins froid qu’avec le métal. De plus, ce revêtement permet une préhension bien meilleure en offrant plus de grip. La sensation de posséder un bel objet est accentuée par la qualité des ajustages qui sont parfaits.

On peut raisonnablement classer le Puro dans la catégorie « high end » sans aucun problème.

D’autres particularités fond la différence entre un pod classique et le Puro, à commencer pas son poids : 150 g. Ce poids est nettement supérieur à ce qui fait dans les autres marques, mais il demeure raisonnable. La qualité ressentie laisse présager que c’est du solide qui est fait pour durer. Sa forme simple en tube, chère à tous ceux qui ont commencé la vape à l’époque préhistorique où les box n’existaient pas, est aussi la plus simple qui existe, donc indémodable, tout en étant plaisante aussi bien pour les femmes que les hommes. Son diamètre est de 26 mm pour une hauteur totale de 128 mm, il trouvera sa place sans problème dans un sac ou une poche.

Le Puro, à l’instar de la majorité des pods, ne possède pas de bouton. Le déclenchement se fait automatiquement à l’aspiration. Seule une petite LED indique par sa couleur et la façon dont elle clignote les diverses informations importantes : le niveau approximatif de la charge restante de l’accu, les problèmes de connexions ou encore les statuts de chargement ou de mise à jour. Pour moi qui suis daltonien, c’est toujours un grand moment lorsque je dois essayer de deviner pourquoi la loupiote clignote, mais comme nous allons le voir, toutes ces informations sont clairement identifiées d’une autre façon.

Un petit bijou technologique

Si le Puro était juste beau avec d’excellentes finitions, ce serait déjà très bien. Mais en plus, il possède d’autres particularités qui le place définitivement dans la catégorie supérieure.

La première est l’autonomie. Là où les meilleurs pods arrivent péniblement à embarquer une batterie d’environ 1 000 mAh, la moyenne étant de 350 à 800 mAh pour les autres, celle du Puro est de 1 450 mAh. Là, ça commence à devenir sérieux, on peut vraiment commencer à parler d’autonomie pour la journée.

La deuxième grosse différence concerne la puissance que le Puro est capable de fournir. Si cette batterie est bien supérieure à ce que l’on trouve généralement sur ce type de matériel, c’est dû en partie à la puissance dont elle est capable de fournir : 50 w. Je connais des box classiques qui n’arrivent pas à cette puissance, quand aux autres pods, s’ils arrivent à 20 W c’est le maximum. Je présume que certains lecteurs commencent à douter que je parle bien d’un pod, mais attendez, ce n’est pas fini…

Le mode puissance est le mode le plus utilisé dans la vape. Cependant, certains vapoteurs aiment également avoir la possibilité de vaper en mode contrôle de température. Évidemment, sur un pod qui ne possède pas d’écran ni de bouton de réglage, ce mode de vape n’est jamais proposé ou alors en automatique et reste approximatif. Mais ça, c’était avant. En effet, le Puro gère très bien le mode de contrôle de température entre 100 °C et 315 °C, et se règle au degré près.

Dans la même veine, il est également possible de programmer une courbe de puissance, donc cette fois en mode wattage, afin de personnaliser chaque bouffée sur une plage de 4 secondes. Ce réglage se fait le plus simplement du monde en modifiant les valeurs de façon graphique, comme sur un égaliseur audio.

Tous ces réglages c’est bien, mais comment cela est-il possible puisqu’il n’y a pas d’écran ni de bouton de réglage ? La réponse est la caractéristique qui est peut-être la plus géniale du Puro : une connexion Bluetooth.

Une connexion Bluetooth pour accéder à l’ensemble des paramètres

Pour accéder à l’ensemble des paramètres, des mises à jour et pour sauvegarder les réglages, la Puro possède une connexion Bluetooth. Pour en profiter, il faut par contre posséder un smartphone Android (V.5 minimum) ou Apple. Par contre, cela ne fonctionne pas sur un ordinateur, il n’existe pas d’application autre que pour smartphone, et les émulateurs tels que Nox ne gèrent pas (encore) le Bluetooth.

Nota : les informations suivantes concernent uniquement la version Android. Je suppose que sur IOS cela ne doit pas beaucoup différer, il n’a pas de raison.

Pour appairer le Puro, vous devez dans un premier temps vous rendre sur le Play Store et récupérer l’application Pavinno. Allumez le Bluetooth et exécutez l’application. On arrive à l’écran suivant :

Cependant, comme il est indiqué en haut à gauche, le Puro n’est pas encore connecté. Appuyez sur l’icône et l’écran de connexion s’affiche :

Tirez une bouffée sur le Puro et l’appairage se fait automatiquement. Vous pouvez maintenant accéder à l’ensemble des paramètres. Vous noterez la simplicité de la connexion, mais également que l’ensemble de l’application est en français, mis à part les menus :

Power (mode puissance)
TC (contrôle de température)
P-Flow (réglage personnalisé de la puissance)

Tous les réglages se font de manière graphique en bougeant des curseurs, l’interface de navigation est un modèle d’ergonomie.

Pour profiter de l’ensemble des options, vous devez créer un compte. Pour ceux ou celles qui sont un peu réticents à donner leur vraie adresse mail ou numéro de téléphone, Pavinno n’est pas très pointilleux sur les noms de domaine. Une adresse mail jetable type Yopmail fonctionnera très bien, et ça, c’est cool !

Une fois votre compte créer, vous pourrez sauvegarder les réglages P-flow, en récupérer des préétablis qui ont été partagés par d’autres utilisateurs, recevoir des messages, informations et être informé des mises à jour.

L’application ne sert que pour les réglages et ce que je viens de citer. Toutes les données de vape sont directement stockées dans le Puro, il n’est donc pas nécessaire que l’application soit constamment ouverte ni même d’avoir votre smartphone à proximité pour vapoter (heureusement d’ailleurs).

Un réservoir pratique d’utilisation et fiable

Comme pour tout pod qui se respecte et qui sert par ailleurs à classer le matériel dans cette dénomination, la résistance n’est pas accessible et fait partie intégrante du réservoir. Autrement dit, lorsque la résistance est en fin de vie, on jette le réservoir et la résistance. C’est un peu frustrant, mais cela reste le principe du pod.

La contenance du réservoir est de 2 ml, ce qui est commun pour un pod qui est normalement utilisé en MTL, la vapeur est inhalée en deux temps comme avec une cigarette de tabac.

L’insertion et le retrait du réservoir sont également dans ce même esprit de facilité. L’embout se retire en le tournant légèrement dans le sens antihoraire, il est juste maintenu par deux ergots.

Vue de dessus, on aperçoit également un bouton « reset » au cas où

Pour mettre en place le réservoir, il suffit de le glisser dans le Puro sans se soucier de sa position. Le connecteur étant cylindrique, le positif se trouve au centre et le négatif sur le pourtour, aucune erreur n’est possible et nul besoin de détrompeur.

Pour son retrait c’est aussi simple puisqu’il suffit de pencher le Puro pour faire tomber le réservoir dans sa main. Plus simple comme système, je ne vois pas.

Pour remplir le réservoir qui doit être retiré. Il suffit de soulever le silicone à l’endroit où se trouve l’inscription « 2 ml » et de remplir. Seringue, pipette et flacons à embout fin ne poseront pas de problème.

Veillez à bien remettre le silicone sur toute la périphérie du réservoir et il est prêt. À noter que son étanchéité est parfaite, je n’ai pas rencontré la moindre fuite même après une nuit en position horizontale.

Le Puro délivre une vape très agréable

Le Puro est livré avec deux résistances : une première de 0,8 ohm et une seconde de 0,2 ohm.

Pavinno recommande d’utiliser la résistance de 0,8 ohm avec un liquide contenant des sels de nicotine ou un taux de nicotine supérieur à 10 mg. La puissance demandée pour utiliser cette résistance ne dépassant pas 17 à 20 W, la consommation de liquide est peu importante et les 2 ml du réservoir permettent déjà une belle autonomie.

Le Puro est également livré avec une seconde résistance de 0,2 ohm qui demande cette fois beaucoup plus de puissance. Les 50 W dont est capable de délivrer l’accu ne sont pas de trop. Si cette résistance possède une valeur aussi basse, c’est que ce type de résistance est généralement employée avec un liquide contenant peu ou pas de nicotine, la puissance compensant en partie le manque de hit. Pour tirer parti de cette configuration, l’inhalation doit normalement être directe (DTL), la vapeur directement dans les poumons. Ce type de vape est possible avec le Puro, mais le tirage n’étant pas réglable comme sur un clearomiseur classique en jouant sur l’ouverture des arrivées d’air, il demeure néanmoins très restrictif.

Le Puro n’est pas conçu pour faire de gros nuages de vapeur, même avec la résistance de 0,2 ohm. N’oublions pas que le Puro est prévu avant tout pour une utilisation en MTL. Son terrain de jeu demeure la restitution des saveurs et dans ce domaine, le résultat obtenu est plus que satisfaisant. Les arômes sont détaillés et la vape très agréable. Le tirage est silencieux, doux, le plaisir d’utilisation est certain.

Les liquides fruités ou frais comme la menthe passeront mieux avec la résistance de 0,8 ohm qui demande peu de puissance et délivre une vapeur plutôt froide. Les Tabacs et gourmands pas contre seront plus convaincants avec la résistance de 0,2 ohm qui produit une vape plus tiède.

Pour résumer

Le Puro est un pod qui se différencie des autres par sa qualité de fabrication et par les différents modes de vape dont il est capable. Dans ce domaine il ne possède pas encore de véritables concurrents. Les réglages sont précis et fiables, aussi bien en mode puissance qu’en mode contrôle de température comme sur une box classique, et possède même un mode personnalisable.

La vape qu’il procure est agréable, la restitution des saveurs très bonne, l’autonomie avec sa batterie de 1450 mAh parfaite avec une recharge via un port micro-USB à 2A avec la possibilité de l’utiliser pendant cette opération.

Disponibles en marron ou noir, son esthétisme et la qualité de ses matériaux font du Puro un pod à part qui trouvera preneur chez les vapoteurs qui aiment les beaux objets originaux et performants.

VOTEZ POUR CET ARTICLE !
[Total: 5 Average: 4.8]

Thierry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.